Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un Mozart social-libéral à Bercy"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gouvernement Valls II : remaniement ou reniement ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Macron, l'anti-Montebourg à Bercy

En savoir plus

SUR LE NET

« L’Ice Bucket Challenge » détourné par un acteur américain

En savoir plus

SUR LE NET

Le convoi russe en Ukraine : pourquoi et pour qui ?

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 17/01/2013

Syrie : la Toile témoigne des explosions à l’université d’Alep

En Syrie, les internautes témoignent des explosions meurtrières de mardi à l’université d’Alep. Un blogueur arménien fait face à la justice locale pour s’être moqué d’un homme politique. Et Wikipedia lance un guide de voyage collaboratif.

Syrie : la Toile témoigne des explosions à l’université d’Alep


L’université d’Alep, ville du nord-ouest de la Syrie, a été le théâtre, mardi, d’une double explosion d’une rare violence. Un événement dramatique auquel ont assisté en direct bon nombre d’étudiants qui ont rapidement mis en ligne des vidéos filmées via leurs téléphones portables pour témoigner de l’horreur qu’ils ont vécue.

Sur ce document amateur tourné quelques instants seulement après la première détonation et alors qu’une partie des étudiants a évacué les bâtiments et s’est réunie dans une cour, c’est la seconde déflagration qui a été enregistrée par hasard. Une explosion au bruit assourdissant qui, comme on peut le voir ici, a provoqué un important mouvement de panique au sein de la foule.

Plusieurs clips illustrant les dégâts provoqués sur le campus par cette double détonation ont également été diffusés sur les sites de partage. Des vidéos qui montrent notamment des bâtiments éventrés, des couloirs jonchés de débris ou encore des vitres brisées mais aussi des étudiants transporter, avec les moyens du bord, les blessés nécessitant une assistance médicale immédiate…

Des blessés qui comme les morts se comptent par dizaines. Des victimes auxquelles ils sont d’ailleurs nombreux à rendre hommage sur les réseaux sociaux à l’image d’Amal Hanano, un américano-syrien vivant à Alep, qui publie sur Twitter depuis mardi des clichés de quelques-unes des personnes qui ont perdu la vie dans ces explosions meurtrières.

Et si la période est avant tout au recueillement sur la Toile, de plus en plus d’internautes n’hésitent pas à accuser directement le régime de Damas d’être responsable du carnage. Des accusations que tempère en partie cet activiste qui estime que si c’est sans doute l’armée régulière qui se cache derrière cette attaque, il ne peut s’agir que d’une erreur tragique puisque cette partie de la ville est contrôlée par les hommes fidèles à Bachar al-Assad.

 

Arménie : un blogueur face à la justice

Edgar Barseghyan, le créateur du site satirique arménien « Demotivator.am » fait actuellement face à la justice de son pays pour avoir publié en octobre dernier sur la Toile cette photo retouchée du député et porte-parole du parti « Arménie Prospère » Tigran Urikhanyan. Un cliché moqueur sur lequel le visage de l’élu a été superposé sur le corps d’une mannequin légèrement vêtue mais qui est loin d’avoir amusé le principal intéressé qui a donc décidé de poursuivre le blogueur en diffamation.

Et comme l’explique Barseghyan sur son compte Facebook, le député a même été plus loin puisqu’en plus de l’assigner en justice pour qu’il efface le cliché au cœur de l’affaire, Tigran Urikhanyan réclame des excuses publiques de la part du blogueur et lui demande également de s’acquitter d’une somme d’un million de drams arméniens, soit environ 2000 euros, en réparation du préjudice qu’il estime avoir subi.

Une situation choquante que dénonce des internautes locaux qui se mobilisent pour apporter leur soutien à Edgar Barseghyan. Plusieurs blogueurs ont ainsi publié des messages en ligne pour fustiger l’attitude du député mais aussi pour exprimer leur crainte concernant la liberté d’expression dans le pays à l’image de l’auteur de ce post qui explique que si l’élu gagne son procès, près de 90 % des utilisateurs du web seront potentiellement passibles de poursuites judiciaires en Arménie.

Des arguments qui n’ont semble-t-il pas réussi à infléchir la position de Tigran Urikhanyan. Dans un communiqué rédigé sur sa page Facebook pour exposer son point de vue dans cette affaire, le député rappelle ainsi que cette photo retouchée est, à son sens, loin d’être anodine et qu’elle a, au contraire, un but bien précis : le décrédibiliser sur la scène politique.

 

« Wikivoyage », un guide touristique collaboratif

Un guide touristique basé sur le modèle de Wikipédia. C’est le projet que viennent de lancer les responsables de la célèbre encyclopédie collaborative. Sur « Wikivoyage », tous les articles seront ainsi rédigés par des contributeurs bénévoles. Monuments à visiter, moyens de transport les plus pratiques ou encore restaurants à ne pas manquer… Ce guide se veut le plus complet possible, mais devra sans doute rester vigilant face aux opérations de marketing qui sont très fréquentes sur les sites de voyages.

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

#Kaepernicking est le nom de la dernière tendance qui s’est emparée de la Toile aux Etats-Unis après que le joueur de football américain des 49ers de San Francisco, Colin Kaepernick, a embrassé son biceps, ce weekend, pour célébrer le « touchdown » qu’il venait de marquer. Un geste qui a rapidement été imité par de nombreux fans qui se sont amusés à prendre la même pose dans des photos diffusées en ligne. Un engouement sur la Toile qui semble ravir l’athlète qui a promis d’offrir un t-shirt à l’internaute qui trouvera la mise en scène la plus originale.

 

Vidéo du jour

Jason Shron a toujours adoré prendre le train, à tel point que ce Canadien a construit une réplique grandeur nature d’un wagon dans sa cave. Un rêve d’enfant réalisé en récupérant des pièces détachées sur un vieux train qui était sur le point de partir à la casse. Un chantier qui aura nécessité 4 ans et demi de travail, et que ce passionné des chemins de fer présente dans cette vidéo qui fait actuellement le tour du web.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/08/2014 Réseaux sociaux

« L’Ice Bucket Challenge » détourné par un acteur américain

Au sommaire de cette édition : un acteur américain revisite l’Ice Bucket Challenge pour dénoncer les brutalités policières ; le ministre indien des finances provoque la polémique...

En savoir plus

25/08/2014 Réseaux sociaux

Le convoi russe en Ukraine : pourquoi et pour qui ?

Au sommaire de cette édition : l’aide humanitaire russe en Ukraine divise les internautes ; des célébrités chinoises sont la cible d’une campagne anti-drogue de Pékin ; et un...

En savoir plus

22/08/2014 Réseaux sociaux

Le "Doubtfire Face", nouveau défi de la Toile contre le suicide

Au sommaire de cette édition : les internautes réalisent un nouveau défi en ligne pour lutter contre le suicide, un tweet du Président de la République d'Iran Hassan Rohani...

En savoir plus

23/08/2014 Réseaux sociaux

Birmanie : le marché des nouveaux médias en ligne de mire

Depuis 2010, la Birmanie s'est lancée dans une "transition démocratique", avec un gouvernement qui s'est engagé auprès de la communauté internationale à libéraliser le marché des...

En savoir plus

21/08/2014 Réseaux sociaux

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

Au sommaire de cette édition : les internautes boycottent la vidéo montrant l’exécution d’un journaliste ; la Toile se mobilise pour offrir des repas aux enfants de Ferguson ; et...

En savoir plus