Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Amnesty dénonce les violences faites aux femmes en Égypte

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : la loi anti-djihad de Cazeneuve

En savoir plus

FOCUS

L'essor d'un bouddhisme radical

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 21/01/2013

USA : la Maison Blanche modifie son système de pétitions en ligne

La Maison Blanche modifie son système de pétitions citoyennes en ligne. Un blogueur chinois est victime de la censure et de plusieurs agressions. Et Tumblr serait désormais plus populaire que Facebook chez les 13-25 ans.

USA : la Maison Blanche modifie son système de pétitions en ligne

Depuis le lancement, en septembre 2011, de son service de pétitions en ligne baptisé « We the People », l’administration Obama s’est imposée comme règle de répondre à toutes celles qui dépassent les 25 000 signataires. Objectif affiché : inciter les citoyens américains à exprimer plus facilement leurs opinions et leur permettre d’engager directement le débat avec les autorités. Mais face au succès de cette initiative et à la multiplication de demandes farfelues, la Maison Blanche a finalement décidé de modifier son mode de fonctionnement.

En effet, comme l’explique sur le blog de la présidence Macon Phillips, qui s’occupe de la stratégie de communication en ligne de Barack Obama, une pétition devra désormais recueillir 100 000 signatures pour obtenir une réponse officielle du gouvernement. Un changement qu’il justifie par le nombre en constante évolution d’utilisateurs du service. Graphiques à l’appui, il explique ainsi que près de 5,5 millions de citoyens se sont rendus sur le site « We the People » depuis sa création et que les centaines de textes mis en ligne jusqu’à présent ont été signés par plus de 9 millions d’internautes. Des chiffres qui, selon lui, rendaient le précédent seuil des 25 000 signatures obsolète, celui-ci étant devenu trop facile à atteindre.

Mais c’est également pour ne plus avoir à répondre aux dizaines de pétitions loufoques publiées sur son site que la Maison Blanche a préféré revoir le mode de fonctionnement du service. Respectant ses engagements, le gouvernement a en effet dû examiner ces derniers mois des demandes farfelues faites par les internautes américains comme la construction d’une Etoile de la mort dans l’espace ou la déportation du journaliste britannique Piers Morgan. Des pétitions grotesques auxquelles l’administration doit prendre le temps de répondre au lieu de s’occuper uniquement de problèmes plus sérieux.

 

Chine : le blogueur Li Chengpeng censuré et agressé

Interdit par les autorités de s’exprimer en public ce jour-là, c’est avec un masque noir sur le visage que le blogueur chinois Li Chengpeng s’est présenté à une séance de dédicaces qui s’est tenue samedi dernier à Chengdu, dans le sud ouest du pays. Un événement organisé pour la sortie du nouveau livre de cet ancien journaliste qui compte plus de 6 millions et demi d’abonnés sur son microblog et qui, malgré la censure, n’hésite pas à critiquer ouvertement le régime communiste de Pékin.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes lui ont rapidement exprimé leur soutien en dénonçant le silence qui a lui été imposé, et en appelant à plus de liberté d’expression dans le pays. Mais le blogueur réputé pour son franc-parler s’est également fait des ennemis qui ne semblent pas apprécier le regard critique qu’il porte sur la Chine d’aujourd’hui.

En effet, deux jours plus tard, Li Chengpeng s’est fait agressé par deux hommes lors d’une séance de dédicaces organisée cette fois-ci à Pékin. L’un d’entre eux l’a frappé en le qualifiant de « traître », tandis que l’autre a tenté de lui offrir un couteau de boucher emballé dans du papier. Cadeau qu’il a fini par lui jeter dessus, comme en témoigne cette vidéo diffusée sur Internet.

Depuis, le blogueur cristallise autour de sa personne les tensions entre les supporters du régime en place et les partisans d’une démocratisation de la Chine. Des tensions qui s’étaient déjà manifestées au début du mois, quand les journalistes de l’hebdomadaire Nanfang Zhoumo se sont révoltés contre les services de propagande après la censure d’un éditorial appelant à des réformes politiques.

 

Tumblr plus populaire que Facebook chez les 13-25 ans

La plateforme de blogs Tumblr serait désormais plus populaire que Facebook auprès des jeunes âgés de 13 à 25 ans. C’est ce qu’il ressort d’une étude récemment réalisée par la société américaine Survata. Parmi les personnes interrogées, 59% expliquent ainsi utiliser régulièrement Tumblr contre 54% pour Facebook. Des chiffres qui semblent confirmer que le réseau social créé par Mark Zuckerberg est actuellement en perte de vitesse chez les plus jeunes internautes.


Tendance du jour sur les réseaux sociaux

Dévoilé la semaine dernière, le premier portrait officiel de Kate Middleton est loin de faire l’unanimité. Dans la presse et sur Internet, beaucoup estiment en effet que cette œuvre réalisée par l’artiste britannique Paul Emsley ne présente pas la duchesse de Cambridge sous son meilleur jour. Un portrait royal qui n’est pas non plus du goût de nombreux internautes. Ces derniers jours, des esprits moqueurs ont ainsi pris un malin plaisir à parodier le tableau original. Des détournements qui mettent l’épouse du prince William dans la peau de différents personnages comme Mister Bean ou bien le Joker dans Batman.

 

Vidéo du jour

L’architecture de A à Z en moins de deux minutes. C’est ce que propose cette animation qui présente les œuvres principales de 26 grands noms du secteur. Du Finlandais Alvar Aalto à l’Irakienne Zara Hadid, en passant par le Français Le Corbusier ou le Brésilien Oscar Niemeyer, un architecte de renommée internationale a en effet été sélectionné pour chaque lettre de l’alphabet dans cet abécédaire à la fois ludique et instructif.

Par Electron Libre

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

10/07/2014 Réseaux sociaux

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

Au sommaire de cette édition : la Toile réagit à la défaite du Brésil en demi-finale de la Coupe du monde ; une mesure anti-SDF suscite la polémique en Malaisie ; et un...

En savoir plus

09/07/2014 Réseaux sociaux

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

Au sommaire de cette édition : la Toile kényane réclame plus de démocratie ; les travailleurs philippins dénoncent en ligne leurs conditions de travail ; et une vidéo embarquée...

En savoir plus

08/07/2014 Réseaux sociaux

La montre du "calife" de l'EIIL intrigue la Toile

Au sommaire de cette édition : la montre du "calife" de l’État islamique intrigue le web ; les internautes italiens dénoncent le manque d’accessibilité des transports public aux...

En savoir plus

07/07/2014 Réseaux sociaux

Des internautes ordinaires surveillés par la NSA

Au sommaire de cette édition : le Washington Post publie une nouvelle enquête sur les écoutes de la NSA ; une Barbie chauve va être commercialisée pour les enfants atteints du...

En savoir plus

05/07/2014 Réseaux sociaux

Face aux géants du web, les hotêliers français s'organisent

Près d'une réservation hôtelière sur deux se fait aujourd'hui via des agences de voyages en ligne. Un chiffre en constante augmentation qui inquiète les professionnels du...

En savoir plus