Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

Afrique

Bilan incertain après l'assaut de l'armée algérienne sur le site gazier

© France24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/01/2013

L'assaut mené pour libérer les otages du site d'In Amenas n'a permis à l'armée de contrôler qu'une partie du complexe. L'opération aurait déjà fait des dizaines de morts, tant du côté des otages que des ravisseurs, selon l'agence Reuters.

L'assaut mené par les forces spéciales de l'armée algérienne pour libérer les otages d'un groupe islamiste sur le site gazier d'In Amenas (centre-est), n'a permis dans un premier temps que de contrôler une partie du complexe, rapporte l'agence de presse officielle APS. Un peu plus tôt, cette dernière avait pourtant annoncé la fin de l'opération.

Aucun bilan officiel de l'intervention n’a été fourni. L’agence Reuters, citant une source algérienne, évoque une trentaine de morts parmi les otages, et une dizaine dans les rangs islamistes.

• Toujours selon la même source citée par Reuters, deux Français auraient péri durant l’assaut, un du côté des otages, un autre parmi les ravisseurs.

• Pour le gouvernement algérien, l'opération a déjà permis de "libérer […] plusieurs otages nationaux et étrangers". L'intervention a abouti à la libération de 600 Algériens ainsi que d'un Français, de deux Britanniques et d'un Kényan, pris au piège à l'intérieur du site gazier d'In Amenas, selon l'agence officielle APS.

• Les capitales occidentales n'ont pas caché leur inquiétude sur l'issue de ce qui a été présenté par les djihadistes liés à Al-Qaïda comme les premières représailles à l'intervention française au Mali lancée le 11 janvier. "Je pense que nous devons nous préparer à la possibilité de mauvaises nouvelles ", a averti le Premier ministre britannique, David Cameron, qui a regretté de ne pas avoir été informé à l'avance par Alger.
Le président français, François Hollande, avait noté auparavant que la crise "semblait se dénouer dans des conditions dramatiques".
La Maison Blanche a dit "essayer obtenir des éclaircissements" du gouvernement algérien tandis que le Japon a émis "une ferme protestation" et demandé à Alger de "cesser immédiatement" son opération militaire.
 

Revivez, grâce à notre liveblogging, le récit heure par heure de l'opération algérienne à In Amenas qui s'est déroulée le 17 janvier :


 

 

Première publication : 17/01/2013

  • ALGÉRIE

    41 Occidentaux pris en otage par des djihadistes sur le site de BP

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)