Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le retour de Nicolas Sarkozy n'est pas une solution pour la France"

En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • L'Afrique à Paris !

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

Economie

Dreamliner : les problèmes de sécurité ont aussi un coût économique

© Boeing

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 17/01/2013

Boeing ne risque pas seulement de voir son image ternie par les incidents à répétition sur son Dreamliner et l’interdiction de vol qui frappe l'avion. Des répercussions économiques sont aussi à prévoir. Et pas seulement pour Boeing.

Quand l’aventure du Dreamliner vire au cauchemar. L’Autorité fédérale américaine de l’aviation (FAA) a ordonné, jeudi, que tous les Boeing 787 - le fleuron de la flotte du constructeur américain - restent au sol. Une interdiction mondiale que seuls les États-Unis, où les avions sont fabriqués, peuvent édicter.

Cette immobilisation sine die des quelque 50 Dreamliner actuellement en circulation constitue le point d’orgue d’une série noire pour le Boeing 787. L’appareil, vanté par le constructeur comme le plus perfectionné au monde, a accumulé les problèmes techniques depuis début décembre 2012. En un peu plus d’un mois, neuf avions ont dû effectuer des atterrissages d’urgence ou n’ont pas pu décoller en raison de dysfonctionnements.

L’éventail des couacs techniques constatés est très large. Il couvre aussi bien des fissures du pare-brise du cockpit que des fuites de carburant ou encore des incendies au niveau de la batterie et divers bugs du système électronique. Un inventaire à la Prévert qui a fini par décider les autorités américaines à demander une vaste enquête sur les composants utilisés dans la construction du Dreamliner.

Certains experts du secteur aéronautique n’ont pas manqué de voler au secours de Boeing. “Il y a toujours un temps de calage qui se traduit par des problèmes techniques lors du lancement d’un nouvel avion”, rappelle à FRANCE 24 Marc Ivaldi, spécialiste de l’économie des transports à l’École d’économie de Toulouse. Ainsi, dans les années 1970, le Boeing 747 avait été ironiquement appelé “le meilleur triréacteur au monde” en raison de son quatrième réacteur qui avait une fâcheuse tendance à tomber en panne.

Reste que les déboires du Dreamliner ne sont pas bons en termes d’image. “Avant de le condamner, attendons de voir la gravité des problèmes, mais il est sûr que ça ne va pas améliorer la réputation de Boeing”, reconnaît Marc Ivaldi. De là à faire du mal au portefeuille du constructeur américain ? S’il est encore un peu tôt pour tirer des conclusions définitives, les enjeux n’en demeurent pas moins importants. Et pas seulement pour Boeing.

Des victimes économiques bien identifiées


 

Première publication : 17/01/2013

  • AÉRONAUTIQUE

    Tous les Boeing 787 interdits de vol dans le monde

    En savoir plus

  • JAPON

    Incident sur un Boeing, deux compagnies japonaises suspendent leurs vols

    En savoir plus

  • INDUSTRIE AÉRONAUTIQUE

    Boeing 787 : une série d'avaries attire l'attention des autorités américaines

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)