Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Moyen-orient

Un assaut de l'armée tue plus de 100 civils près de Homs

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/01/2013

Un assaut de l'armée syrienne, mené dans la région de Homs, a fait mardi plus de 100 victimes, dont des femmes et des enfants. Selon l'OSDH, certaines d'entre elles ont péri dans les flammes tandis que d'autres ont été tuées à l'arme blanche.

Plus de 100 civils, dont des femmes et des enfants, ont été tués mardi lors d'un assaut de l'armée syrienne sur une région de vergers bordant Homs, dans le centre du pays, a rapporté jeudi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Le régime syrien a commis un nouveau massacre mardi faisant 106 victimes, dont des femmes et des enfants, lors d'un assaut" entamé mardi matin et qui a duré 24 heures, a précisé l'ONG qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins en Syrie.

L'OSDH, citant des témoins, indique que des civils ont péri dans l'incendie de leurs maisons tandis que d'autres ont été tués à l'arme blanche, affirmant que 14 personnes d'une même famille avaient été tuées, dont trois enfants.

L'ONG ajoute que 32 personnes d'un même clan auraient également été abbatues, sans toutefois avoir dans l'immédiat procédé à leur identification.

Le quotidien al-Watan, proche du régime syrien, a de son côté affirmé que l'armée avait "réussi à progresser remarquablement" aux abords de Homs aux dépends des "hommes armés", terme désignant les rebelles.

Toutefois, selon des militants sur place, cités par l'OSDH, les insurgés ne sont pas présents dans cette zone, située à cinq kilomètres du centre de Homs. L'ONG précise que près d'un millier de déplacés ayant fui les bombardements sur Homs se trouvent dans ces région de vergers.

L'OSDH demande dans un communiqué à l'ONU d'envoyer en urgence une commission d'enquête sur la question des droits de l'Homme à Homs, surnommée par les militants anti-régime la "capitale de la révolution", dénonçant le "silence" international sur cette ville assiégée et pilonnée depuis des mois par l'armée.

Les Nations unies ont récemment dénoncé une "prolifération des crimes de guerre" en Syrie, où plus de 60.000 personnes, selon l'ONU, ont trouvé la mort depuis qu'a éclaté le 15 mars 2011 une révolte hostile au régime de Bachar al-Assad devenue au fil des mois guerre civile.

AFP

Première publication : 17/01/2013

  • SYRIE

    Bachar al-Assad refuse de discuter avec les "marionnettes de l'Occident"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : plus de 60 000 morts en 21 mois de conflit, selon les Nations unies

    En savoir plus

  • SYRIE

    En Syrie, l'effondrement de l'économie menace

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)