Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

EUROPE

Évasion fiscale : le Parlement ouvre une enquête sur un ex-ministre

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/01/2013

L'ex-ministre grec des Finances Georges Papaconstantinou fait l'objet d'une commission d'enquête, ouverte à l'initiative du Parlement, sur le rôle qu'il a tenu dans la gestion de la "liste Lagarde", qui épingle les noms des évadés fiscaux.

Le Parlement grec a décidé vendredi l'ouverture d'une commission d'enquête sur le rôle joué par l'ex-ministre des Finances Georges Papaconstantinou dans la gestion de la "liste Lagarde", un fichier de personnes soupçonnées d'évasion fiscale.

Après un long débat, les députés ont voté dans la nuit de jeudi à vendredi en faveur d'une enquête parlementaire pour déterminer si M. Papaconstantinou a ou non supprimé de cette liste les noms de membres de sa famille. Elle pourrait déboucher sur des poursuites pénales pour "falsification de document" et "manquement au devoir".

Le Parlement a rejeté un élargissement de la saisine de la commission d'enquête au rôle joué par le successeur de M. Papaconstantinou au ministère des Finances et actuel chef des socialistes Evangélos Vénizélo, et à celui de deux anciens Premiers ministre Georges Papandréou et Lucas Papademos.

Georges Papaconstantinou, l'un des principaux négociateurs du premier plan d'aide international lancé en Grèce par la zone euro et le FMI en 2010, a reconnu ne pas avoir géré au mieux la sauvegarde technique de cette liste, qui avait disparu, après son départ du ministère des Finances.

Mais il a démenti toute implication personnelle dans le trucage dont il est accusé.

La France, qui avait initialement envoyé la liste à la Grèce, lorsque Mme Lagarde était aux Finances, a dû renvoyer un exemplaire en décembre à Athènes.

"Certains veulent faire de moi le bouc émissaire de tous les péchés de l'après-dictature en Grèce" et (me) faire porter "la colère du peuple pour les difficultés qu'ils rencontrent", a dit M. Papaconstantinou jeudi aux députés avant le vote.

"Je n'ai pas fait fortune dans la politique. Je n'ai pas de compte en Suisse et je n'ai pas de société immatriculée dans un paradis fiscal. Je n'ai que des emprunts" a-t-il ajouté.

M. Papaconstantinou, 51 ans, a été ministre des Finances du gouvernement socialiste de Georges Papandréou de 2009 à 2011. Il n'a pas été réélu député au printemps.

En Grèce, la "liste Lagarde" n'a jusqu'à présent servi qu'à alimenter des polémiques politiques, sans que l'évasion fiscale, mal endémique du pays, ne soit réllement attaqué de front, ainsi que le demande la troika des créanciers du pays.

AFP

Première publication : 18/01/2013

  • GRÈCE

    Le gouvernement grec fragilisé par l'affaire de la "liste Lagarde"

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Standard & Poor's remonte la note de la Grèce de six crans

    En savoir plus

  • GRÈCE

    La mère de Georges Papandréou, championne grecque de l'évasion fiscale ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)