Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

FRANCE

Militantes kurdes assassinées à Paris : deux proches en garde à vue

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/01/2013

Deux proches des trois militantes kurdes, tuées à Paris le 9 janvier, ont été arrêtés jeudi et placés en garde à vue. Les deux suspects, kurdes, domiciliés en Seine-Saint-Denis, constituent une "piste sérieuse" selon une source policière.

Deux proches des trois militantes kurdes assassinée à Paris le 9 janvier ont été arrêtés jeudi en milieu de journée et placés en garde à vue, a-t-on appris vendredi de sources judiciaire et policières, confirmant une information de BFMTV.

Ces deux hommes kurdes, nés en Turquie en 1974 et 1982, appartiennent à l'environnement très proches des trois femmes exécutées, a précisé à l'AFP une source policière, évoquant une "piste sérieuse". L'un des gardés à vue aurait été le chauffeur de l'une de ces femmes, a précisé cette source.

Les deux hommes, qui seraient domiciliés à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), ont été placés en garde à vue à la mi-journée, a précisé cette source.

Aucune précision de source judiciaire n'a été donnée sur les raisons de ces arrestations, ni sur le rôle éventuel de ces deux personnes dans ces meurtres.

Les corps des trois femmes avaient été découverts dans la nuit du 9 au 10 janvier dans le Centre d'information sur le Kurdistan, situé à deux pas de la gare du Nord, dans le nord-est de Paris. Toutes avaient été exécutées de plusieurs balles dans la tête.

Parmi les trois victimes figure Sakine Cansiz, 55 ans, membre fondatrice du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan, interdit en Turquie), considérée comme une proche de son chef emprisonné Abdullah Öcalan.

Ces assassinats surviennent alors que, selon des médias turcs, Ankara et Öcalan se sont mis d'accord sur le principe d'un arrêt des hostilités qui durent depuis 1984 et ont coûté la vie à plus de 45.000 personnes.

Le PKK mobilise régulièrement la justice française dans des dossiers de financement de ce parti, via des extorsions de fonds, avec 21 procédures actuellement en cours, selon une source judiciaire.

Jeudi, des dizaines de milliers de personnes ont rendu un ultime hommage aux trois militantes sur une place de Diyarbakir, principale ville kurde de Turquie.

AFP

Première publication : 18/01/2013

  • TURQUIE

    Des milliers de Kurdes se rendent aux obsèques des militantes tuées à Paris

    En savoir plus

  • FRANCE

    Triple meurtre de militantes kurdes : 15 000 manifestants dans les rues de Paris

    En savoir plus

  • FRANCE

    "Dans l’establishment turc, certains s'opposent à la paix" avec les Kurdes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)