Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris retrouve son Picasso

En savoir plus

TECH 24

Apple Pay, S-Money, Big Data bancaire : une affaire de gros sous

En savoir plus

BILLET RETOUR

Norvège : vivre après le massacre d’Utoya

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : des législatives sous tension

En savoir plus

Afrique

In Amenas : les forces spéciales algériennes ont donné l'assaut final

© AFP

Vidéo par Kamel Zait

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/01/2013

Onze terroristes ont été abattus et sept otages étrangers sont morts dans l'ultime assaut lancé par les forces spéciales algériennes à In Amenas, ce samedi à la mi-journée. Il n'y avait plus de ressortissants français aux mains des ravisseurs.

Les événements du samedi 19 janvier, heure par heure :

  • L'assaut final a été donné contre les djihadistes dans l'usine gazière. Sept otages étrangers et 11 ravisseurs ont été tués au cours de l'attaque (sécurité algérienne).

Témoignage d'un des chefs de la sécurité du complexe gazier d'In Amenas

  • Il n'y a plus de Français retenus en otage sur le site gazier d'In Amenas, dans le sud-est de l'Algérie, à la connaissance des autorités françaises, affirme ce samedi matin le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

  • Le siège se poursuivait toujours dans la nuit de vendredi à samedi. Citant une source sécuritaire, l’agence algérienne APS affirmait que l’armée espérait un "dénouement pacifique".
  • Deux ressortissants norvégiens, jusqu'alors portés manquants sur le site gazier algérien d'In Amenas, sont sains et saufs, ce qui ramène à six le nombre de Norvégiens dont on est sans nouvelles, a annoncé le groupe pétrolier Statoil samedi. Sur les 17 employés, essentiellement norvégiens et algériens, employés par Statoil sur le site au moment de l'attaque, au moins 11 sont donc vivants, a indiqué l'entreprise.
  • Plusieurs otages se trouvaient toujours entre les mains d'un groupe armé proche d'Al-Qaïda dans la nuit de vendredi à samedi après un assaut de l'armée contre le complexe gazier du sud de l'Algérie où il est retranché. Certains  ravisseurs ont indiqué à l’agence ANI détenir sept étrangers dont trois Belges, deux Américains, un Japonais et un Britannique. La Belgique ne confirme pas. Une source sécuritaire algérienne a fait état, de son côté, d'une "dizaine" de personnes encore retenues, sans préciser toutefois s'il s'agissait d'étrangers.  

Témoignages d'otages libérés

               

  • Le Conseil de sécurité de l'ONU "a condamné vendredi dans les termes les plus vifs l'attaque terroriste à In Amenas", à 1 300 km au sud-est d'Alger, dénonçant des "actes haineux". Le Conseil a appellé en outre les États à "coopérer activement avec les autorités algériennes".
  • Bilan provisoire de l’assaut fourni par l'agence de presse algérienne APS : 12 otages et 18 ravisseurs tués, une centaine d'otages étrangers - sur 132 - libérés, ainsi que 573 employés algériens. Elle ne précise cependant pas le nombre et la nationalité des étrangers ayant péri. Un porte-parole du groupe armé, cité par l'agence de presse mauritanienne ANI, avait parlé jeudi de 34 otages étrangers tués dans l'assaut.

Déclarations de François Hollande

  • À Washington, le département d'État a annoncé la mort d'un Américain tandis qu'à Paris, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a révélé qu'un Français, Yann Desjeux, avait perdu la vie pendant l’assaut. Décédé à 52 ans, Yann Desjeux était un ancien militaire des forces spéciales et il travaillait dans une équipe de gardiennage du site gazier. 
  • Une trentaine d'étrangers manquent toujours à l'appel sur le complexe.        

 

Première publication : 19/01/2013

  • ALGÉRIE

    Prise d'otages : un Français tué, trois autres sauvés durant l'assaut

    En savoir plus

  • ÉNERGIE

    Prise d’otages en Algérie : danger sur le prix des hydrocarbures ?

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Témoignage exclusif d'un otage : "les ravisseurs sont lourdement armés"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)