Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : le gouvernement dissout le comité olympique

En savoir plus

LE DÉBAT

France - arrêtés anti-burkini : une dérive politique ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

France - arrêtés anti-burkini : une dérive politique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Disparition de Sonia Rykiel, femme libre et "reine du tricot"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping : "Ali Bongo est incapable de diriger le Gabon"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ali Bongo : "L’opposition ne parle que de mon acte de naissance"

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : la politique migratoire de Merkel pèse dans la campagne pour les régionales

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Destruction des mausolées de Tombouctou : 9 à 11 ans de prison requis contre Ahmad Al Mahdi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

SPORT

La CAN démarre tout doucement

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 20/01/2013

La 29e Coupe d'Afrique des nations a débuté par une première. Mais pas celle attendue. Après l'Afrique du Sud et le Cap-Vert, ce sont le Maroc et l'Angola qui se sont séparés sur un score nul et vierge 0-0. Du jamais vu !

Jamais en ouverture d'une Coupe d’Afrique des nations les deux premiers matchs de la compétition n'avaient accouché de deux 0-0. Cette première journée du groupe A n'aura donc pas servi à grand chose !

Le Marocain Younès Belhanda

Pourtant, on attendait beaucoup mieux de l'opposition entre Marocains et Angolais. D'autant que les Lions de l'Atlas comptaient avant ce match quatre victoires et un nul dans les confrontations face aux Palancas Negras.

Mais voilà : le spectacle attendu n'aura duré que 15 minutes. Le temps pour El-Hamdaoui (9e) et Assaïdi (13e) de mettre à contribution le gardien angolais Lama. Puis plus rien ou presque dans ce National Stadium quasi-déserté par les supporters !

Début délicat pour le Maroc

Au retour des vestiaires, une sortie complètement manquée par le gardien marocain Lamyaghri (46e) réchauffa quelque peu l'ambiance. Mais le tir de Guilherme, fraîchement entré en jeu et tout heureux de profiter d'un tel cadeau, vint mourir à quelques centimètres du but des Lions de l'Atlas.

Sur une pelouse totalement détrempée, ce sont finalement les Angolais du capitaine Manucho qui se montrèrent les plus dangereux en seconde periode (66e, 83e, 87e). L'entrée en jeu de Younès Belhanda (54e) côté marocain n'y changera rien et ce match s'acheva comme il avait commencé, sous le ronronnement des vuvuzelas et surtout sans but... Le feu d'artifice attendu à Johannesburg s'est, en définitive, transformé en pétard mouillé.

On attend donc beaucoup mieux de cette 29e Coupe d'Afrique des nations qui nous offre deux rencontres de choix ce dimanche avec, à Port-Elizabeth, Mali - Niger et Ghana - RDC.


Réaction de Gustavo Ferrin (sélectionneur de l'Angola) : "Avant le tournoi, on était l'équipe la plus faible du groupe selon le classement de la Fifa et les observateurs ne nous donnaient pas favori. On a tous fait un nul 0-0, et on garde les mêmes chances qu'avant. On a eu quelques occasions et je ne me souviens pas d'en avoir subi sur le plan défensif."

Rachid Taoussi (sélectionneur du Maroc) : "En première mi-temps, on a presque monopolisé le ballon. On s'est créé beaucoup d'occasions de but sans réussir à marquer; mais on n'a pas joué contre une équipe fantôme, ils ont des attaquants redoutables et on voulait garder vierge notre cage. C'est un résultat positif pour nous, et on va essayer de faire un meilleur résultat lors du deuxième match."

Première publication : 19/01/2013

COMMENTAIRE(S)