Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

Moyen-orient

Élections parlementaires anticipées : les Frères musulmans appellent au boycott

© FRANCE 24

Vidéo par Tatiana MASSAD , James ANDRE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/01/2013

Vendredi, près de 2000 musulmans jordaniens ont répondu à l'appel lancé par les Frères musulmans pour protester contre les élections parlementaires anticipées du 23 janvier, qu'ils qualifient d'"injustes".

Dernier vendredi avant les élections parlementaires jordaniennes anticipées qui se tiendront le 23 janvier. Des milliers de manifestants se sont rassemblés à Amman, à l'appel des Frères musulmans, première force politique du pays, pour appeler au boycott du scrutin. Le mouvement politico-religieux dénonce une loi électorale "injuste". Reportage de nos envoyés spéciaux, James André et Tatiana Massaad.


 

Première publication : 19/01/2013

  • JORDANIE

    La commission électorale fixe les législatives jordaniennes au 23 janvier

    En savoir plus

  • JORDANIE

    Les Frères musulmans défient le pouvoir jordanien dans la rue

    En savoir plus

  • JORDANIE

    La Jordanie, entre soutien humanitaire aux réfugiés et prudence vis-à-vis de Damas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)