Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Morgan Tsvangirai inhumé dans son village natal

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Afrin: une guerre sans images

En savoir plus

LE DÉBAT

Offensive sur Afrin en Syrie : Damas, Ankara, un nouveau rapport de force ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Gabriel Attal : "Les propos de Laurent Wauquiez sont indignes et pas au niveau du chef d'un grand parti d'opposition"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Guillaume Larrivé : "On voit que la meute est en marche aux ordres de l'Élysée"

En savoir plus

FOCUS

RD Congo : la Chine à l'assaut du cobalt

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Isabelle Carré écrivaine se dévoile dans "Les Rêveurs"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Sandales, tunique rouge et colliers à fleurs" pour Justin Trudeau en Inde

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump Junior en Inde : un voyage d’affaires très politique

En savoir plus

Moyen-orient

Élections parlementaires anticipées : les Frères musulmans appellent au boycott

© FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/01/2013

Vendredi, près de 2000 musulmans jordaniens ont répondu à l'appel lancé par les Frères musulmans pour protester contre les élections parlementaires anticipées du 23 janvier, qu'ils qualifient d'"injustes".

Dernier vendredi avant les élections parlementaires jordaniennes anticipées qui se tiendront le 23 janvier. Des milliers de manifestants se sont rassemblés à Amman, à l'appel des Frères musulmans, première force politique du pays, pour appeler au boycott du scrutin. Le mouvement politico-religieux dénonce une loi électorale "injuste". Reportage de nos envoyés spéciaux, James André et Tatiana Massaad.


 

Première publication : 19/01/2013

  • JORDANIE

    La commission électorale fixe les législatives jordaniennes au 23 janvier

    En savoir plus

  • JORDANIE

    Les Frères musulmans défient le pouvoir jordanien dans la rue

    En savoir plus

  • JORDANIE

    La Jordanie, entre soutien humanitaire aux réfugiés et prudence vis-à-vis de Damas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)