Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : A Bambari, symbole de la division, le candidat Dologuele rencontre un chef de guerre

En savoir plus

POLITIQUE

Stéphane Rozès : "Le texte sur la réforme constitutionnelle est assez alambiqué pour recueillir l’adhésion de tous"

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Louis Bourlanges : "Le but de François Hollande est de déshabiller la gauche de la gauche"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Homeland, Irak année zéro" : retour à Bagdad

En savoir plus

FOCUS

Irlande : la renaissance du "Tigre celtique"

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Remaniement : à la recherche de l’équilibre politique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ali Ahani : "Nous sommes optimistes pour une ouverture, tout en respectant nos principes islamiques"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

La culture à l’épreuve de l’hyper-modernité

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Présidentielle américaine : la percée des outsiders

En savoir plus

Afrique

À Niono, l'armée malienne affiche son désœuvrement

© Capture d'écran

Vidéo par Matthieu MABIN , Julien SAUVAGET

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/01/2013

Sur la route de Diabali, théâtre de violents combats, au nord-ouest de Bamako, les troupes maliennes font étape dans dans la bourgade de Niono, où elles trouvent vivres, soins et munitions. Reportage.

À une soixantaine de kilomètres de Diabali, une ville dont les groupes islamistes se sont emparés, la petite bourgade de Niono, 15 000 habitants, est le dernier rempart avant la ligne de front. Civils fuyant les violents combats et soldats de l’armée malienne y trouvent un toit, des vivres, des soins et, pour les militaires, des munitions. Mais face aux djihadistes, aguerris et suréquipés, l’armée malienne affiche son désœuvrement.

 
Reportage de nos envoyés spéciaux, Matthieu Mabin et Julien Sauvaget.

Première publication : 19/01/2013

  • MALI

    Les islamistes ont quitté Diabali, selon le maire de la ville

    En savoir plus

  • MALI

    "Des réfugiés ont vu des rebelles couper des mains"

    En savoir plus

  • MALI

    La terreur gagne les villages autour de Sévaré

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)