Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SPORT

Ligue 1 : le PSG s'impose à Bordeaux et redevient leader

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/01/2013

Grâce à un but de Zlatan Ibrahimovic à la 43e minute, les joueurs du PSG reprennent la tête du classement à Lyon, en s'imposant de justesse(1-0) face aux Girondins, ce dimanche, sur la pelouse du stade Chaban-Delmas.

Le Paris SG, endeuillé et peu à son aise, a toutefois réagi avec son coeur et le 19e but d'Ibrahimovic (1-0) lui permet de reprendre la place de leader du classement et d'infliger à Bordeaux son 1er revers de la saison à domicile dimanche lors de la 21e journée.

Meurtri par le décès accidentel d'un membre du staff cette semaine, Paris, qui a semblé atone après une minute de silence à sa mémoire, n'a pas brillé, a serré les dents et attendu sa première occasion, et quasiment la seule, pour ouvrir la marque grâce à son Suédois sur la première passe décisive de Lucas.

Alors que le PSG, avait été incapable une semaine plus tôt contre Ajaccio de convertir une de ses nombreuses situations, il a cette fois-ci fait preuve d'un réalisme implacable avant d'anesthésier son adversaire.

Défensivement, même sans Motta et Silva, Paris, qui reste sur 544 minutes sans but encaissé, a en revanche brillé dans le match entre les deux meilleurs spécialistes.

Après le nul de Lyon contre Evian vendredi (0-0) et la victoire tirée par les cheveux de Marseille contre Montpellier samedi (3-2), le PSG d'Ancelotti reprend donc la place de leader qu'il avait abandonnée une semaine plus tôt.

Avec 42 points, le leader devance au goal-average l'OL et compte un point d'avance sur l'OM.

Et ce sont donc les Girondins, qui pensaient peut-être que ce serait plus simple contre une équipe qui ne s'était imposée ici qu'une seule fois (2005) lors de ses 22 déplacements avant la rencontre, qui font la mauvaise opération en reculant de la 4e à la 7e place.


Les Aiglons réalistes

La journée avait commencé plus tôt avec les matches contre Bastia et Nice de Rennes et Lille, deux récents demi-finalistes en Coupe de la Ligue.

Et ces deux équipes ont surfé sur la même dynamique qu'en milieu de semaine, avec une victoire bretonne après la qualification contre Montpellier, et une défaite nordiste après l'élimination contre Saint-Etienne.

Les prolongations malheureuses à Saint-Etienne ont d'ailleurs probablement pesé lourd dans la défaite des Dogues (2-0) alors que Nice a d'abord laissé passer l'orage en tentant de contenir la menace Payet avec la vista d'Ospina, brillant pour son retour de suspension, avant de piquer cruellement en fin de rencontre (Civelli, 77 et Maupay, 85).

Le champion de France 2011 a donc complètement déjoué et ce premier revers en L1 depuis la 14e journée le maintient bien englué en milieu de tableau (10e), avec vraisemblablement une fin de saison frustrante

Accrocheurs, réalistes, les Aiglons, enregistrent eux une 3e victoire d'affilée en 2013, continuant donc leur exploration du haut du classement (4e) et leur petit bonhomme de chemin en compagnie des Rennais, qui comptent également 35 points mais sont devancés au goal-average.

Avec deux défaites initiales début janvier puis deux victoires, l'élan des Bretons est légèrement moins bon mais, sous la neige, ils ont affiché leurs bonnes disposition du moment.

A Gueugnon, où Bastia disputera encore un match de suspension le 2 février contre Evian, les Bretons, plus solides que géniaux, ont d'abord réussi à contrôler l'ensemble de la rencontre, comme ils y parviennent souvent lorsque le duo Féret-Alessandrini est en forme.

Ils ont d'ailleurs ouvert la marque sur un but du second, formé à Gueugnon, après un service du 1er. Ensuite, Bastia, trop amoindri par les absences (Rothen, Khazri, Cahuzac), s'est montré brouillon dans sa réaction et Erding, comme mercredi, a éteint tout suspense d'un joli ciseau.

Malgré ce nouveau revers, les Corses (13e) gardent une petite avance de 6 points sur le 1er relégable.

En instance de transfert, le Rennais Mvila a peut-être porté pour la dernière fois son maillot actuel en rentrant à la place de Pajot à la 58e minute et en concédant un penalty manqué par Modeste (86).

AFP

Première publication : 20/01/2013

  • FOOTBALL

    Ligue 1 : l'OM bat Montpellier sur le fil

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Coupe de France : le PSG s'impose face à Arras, Lyon éliminé par Épinal

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    Le PSG devient champion d’automne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)