Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"On ne revient jamais vraiment d'Auschwitz"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La victoire de Syriza fait rêver l'extrême gauche et le Front national

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : la situation s'enlise à l'Est

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Spécial Grèce : Dimitris Kourkoulas et Yiorgos Tsipras

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ray Lema, musicien engagé

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme en Europe : comment concilier sécurité et libertés ?

En savoir plus

SPORT

Tenante du titre, la Zambie est toujours en quête de reconnaissance

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 21/01/2013

La Zambie, championne d’Afrique en titre, fait ses grands débuts dans la CAN 2013 ce lundi. Les Chipolopolo entraînés par Hervé Renard affrontent une équipe assez méconnue, l’Éthiopie. Coup d’envoi à 15 heures (GMT).

Un an après son premier sacre historique acquis à Libreville lors d’une finale haletante face à la Côte d'Ivoire, la Zambie remet son titre en jeu ce lundi à Nelspruit. Les coéquipiers de Christopher Katongo, désigné meilleur joueur de la CAN 2012, ont la ferme intention de conserver leur titre continental. C’est en tout cas, l’avis de l’entraîneur des Chipolopolo Hervé Renard.

"Je vais disputer ma troisième CAN avec cette équipe qui a une progression continue. On a gagné le tournoi en 2012, maintenant il faut confirmer. C’est à nous de prouver que l’on n’a justement pas gagné par chance. Si on n’est pas capable de confirmer, notre titre aura une considération beaucoup moins importante pour les gens, parce que l’on n’a pas la stature du Ghana ou de la Côte d’Ivoire", souligne le technicien français. "Mais notre approche sera la même qu’en 2012. On va montrer, cette année encore, que nous sommes difficiles à battre."

Une préparation décevante

Pour cela, il va falloir que les Zambiens fassent mieux qu’en préparation, lors de laquelle ils n’avaient inscrit aucun but (deux défaites et deux nuls). La troupe d’Hervé Renard pourra toutefois s'appuyer sur un effectif stable par rapport à l'année dernière. Un effectif renforcé par le retour en sélection de l'attaquant d'Utrecht Jacob Mulenga.

Un renfort de poids pour la Zambie, qui affronte l’Éthiopie ce lundi à Nelspruit  (15 heures GMT). La sélection éthiopienne, qui a obtenu sa place à la CAN en éliminant le Soudan, reste pour l’heure assez peu connue. Hervé Renard n’en est pas moins méfiant. "Cela va être une rencontre difficile, car nous n’avons pas disputé de bons matchs depuis le début de l’année. J’ai regardé plusieurs vidéos de l’Éthiopie, c’est une très bonne équipe et nous allons être très prudents," prévient Hervé Renard.

Les deux autres sélections de ce groupe C sont le Burkina-Faso et le Nigeria. Les Nigérians des Super Eagles font figure de favoris, avec la Zambie, dans ce groupe. Pas question toutefois de sous-estimer les autres équipes selon Hervé Renard.

"Dans ce groupe, nous devons considérer toutes les équipes. Nous connaissons le Nigeria, nous savons que c’est une équipe très forte, qu’elle n’a pas perdu en 2012. Mais pour le moment nous sommes focalisés sur l’Éthiopie, c’est le plus important. La plus grosse erreur serait de sous-estimer une sélection. Nous en avons eu le parfait exemple lors du match d’ouverture entre l’Afrique du Sud et le Cap-Vert. Je ne pense pas que beaucoup de gens voyaient le Cap-Vert faire match nul 0-0 face au pays hôte. Et pourtant…"

Première publication : 21/01/2013

  • SUR FRANCE 24

    La CAN démarre tout doucement

    En savoir plus

  • LA CAN d'Alain Traoré

    Alain Traoré : "Il n’y a pas mieux que la Coupe d’Afrique des nations."

    En savoir plus

  • SUR FRANCE 24

    VIDEO - Les coulisses de la CAN

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)