Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Paul Kagame en visite à Paris, ses partisans et opposants défilent dans la capitale

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" sera-t-il déprogrammé du Fespaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"La Robe"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Parlemantaires français en Syrie, Bachar Al Assad interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quand agriculture rime avec futur

En savoir plus

TECH 24

Drones : comment les arrêter ?

En savoir plus

#ActuElles

Inde : sauver les filles par l'éducation

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Louis Schweitzer : "La dette perpetuelle, c'est mieux que de laisser crever la Grèce !"

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Crimée, symbole d'une nouvelle Guerre froide ?

En savoir plus

SPORT

Jonathan Pitroipa : "Je me suis dit que l’on allait perdre"

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 22/01/2013

Le Burkina Faso a arraché le match nul face au Nigeria (1-1) dans les toutes dernières secondes de la partie. Un score de parité inespéré pour les coéquipiers de Jonathan Pitroipa qui restaient sur trois défaites lors de l’édition 2012.

 

FRANCE 24 : Quel est votre sentiment après ce match nul acquis au bout du suspense ?

Jonathan Pitroipa : C’était un match difficile pour nous, surtout en première période car on n’est pas bien entrés dans cette rencontre. Ensuite en deuxième mi-temps, on a essayé de montrer que l’on avait envie de revenir au score. On s’est battu et finalement on a arraché le match nul. C’était très important pour nous de faire un bon résultat. Maintenant, il faut que l’on essaye de se reposer avant de se concentrer sur le deuxième match qui sera décisif pour nous.

Il était temps de le marquer ce but ?

C’est vrai. Il y a eu du doute. À un moment, je me suis même dit que l’on allait perdre, mais, Dieu merci, nous avons égalisé.

J’ai su faire la différence et Alain Traoré a bien suivi pour inscrire ce but très important. On avait vraiment envie de faire un bon résultat pour notre public qui était présent au stade ce soir.

Vous allez récupérer tout le monde pour le prochain match, cela va vous faire du bien ?

C’est sûr. On avait quelques joueurs en méforme et Charles Kaboré qui était suspendu. Ces retours vont nous faire du bien au niveau du jeu et de la récupération. J’espère que l’on va être plus concentrés et que l’on aura encore plus envie de gagner.

Après le match nul entre la Zambie et l’Éthiopie, tout est ouvert dans ce groupe ?

Rien n’est fait. Tout le monde peut se qualifier. C’est pour cela qu’il va falloir tout donner dans ce deuxième match face à l’Éthiopie pour espérer accéder aux quarts de finale.

Première publication : 22/01/2013

  • FOOTBALL - CAN-2013

    L'Éthiopie malmène les tenants du titre zambiens

    En savoir plus

  • SUR FRANCE 24

    Julio Tavares : "Notre rêve s’est réalisé"

    En savoir plus

  • SUR FRANCE 24

    VIDEO - Les coulisses de la CAN

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)