Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Nicolas Hénin, ex-otage : "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry, trois corps remontés

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

EUROPE

Pour Hollande, l'amitié franco-allemande doit "montrer la voie" au reste de l'UE

©

Vidéo par Ludovic de Foucaud

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/01/2013

Conseil des ministres franco-allemand, séance extraordinaire au Bundestag, déclarations de Merkel et Hollande... Ce 22 janvier, qui marque le 50e anniversaire du traité de l’Élysée, a été ponctué d’événements célébrant l’amitié franco-allemande.

À l’occasion des célébrations du cinquantenaire de la réconciliation entre la France et l’Allemagne, les deux voisins ont annoncé des propositions communes d’ici le mois de mai afin de consolider l’union monétaire et d’approfondir l'intégration de l'Union européenne. "Ce que nous souhaitons avant tout, c'est renforcer la coopération économique", a déclaré Angela Merkel lors d'une conférence de presse avec François Hollande. "Cela ne demande pas des moyens ou des ressources supplémentaires, ça demande surtout un état d'esprit", a ajouté le président français.

Plus tôt dans la journée, les deux dirigeants ont présidé un conseil des ministres franco-allemand à l’issu duquel Paris et Berlin ont invité syndicats et patronnat des deux pays à coopérer afin d’améliorer la compétitivité de leurs économies respectives. "Nous leurs demandons de s'asseoir ensemble et eux aussi d'avancer des propositions", a dit Angela Merkel en saluant le "premier succès" obtenu sur ce dossier en France grâce à l'accord entre partenaires sociaux conclu le 11 janvier.

Des députés français au Bundestag

Autre temps fort des célébrations, une séance de discussions de deux heures au Bundestag, le Parlement allemand, en présence d’un millier de députés dont environ 400 français. Prenant la parole tour à tour, François Hollande et Angela Merkel ont donné le coup d’envoi de la réunion en délivrant chacun un discours solennel sur les relations entre la France et l’Allemagne. Le président français a souligné qu'il fallait "cesser de voir l'amitié franco-allemande comme un long parcours tranquille", ajoutant qu’elle était "indissociable de la construction européenne."

Se voulant rassurant à l'égard des autres pays de l'Union européenne, il a affirmé que "cette amitié n'est pas exclusive, n'écarte personne". "Nous ne sommes pas devant les autres, mais c'est nous qui devons montrer la voie", a-t-il lancé.

Le chef de l'État a alors cité, parmi les chantiers à construire en commun, les transports, le numérique, la jeunesse ou encore l’énergie, assurant que Paris et Berlin n’avaient "pas la même politique énergétique mais la même exigence par rapport au réchauffement climatique".

La presse peu enthousiaste

Malgré la mobilisation d’une partie de la classe politique des deux pays, la presse allemande comme française sont restées globalement insensible à l'événement.

Si "Le Monde" et le "Süddeutsche Zeitung" ont décidé de publier une édition commune, "Bild," le quotidien le plus lu en Allemagne et en Europe, s’est contenté d'une brève en page 2 pour faire un récapitulatif des ministres allemands parlant français.

Sous le titre "Des amis étrangers", le quotidien "Berliner Zeitung" a expliqué que 85 % des Allemands et 72 % des Français ont une image positive du voisin. "Chez les Allemands domine la sympathie [envers le voisin français], chez les Français le respect. Ils sont devenus des amis étrangers les uns pour les autres", relève le journal.

Côté français, "Libération" a consacré sa une aux 50 ans de l'amitié franco-allemande en titrant "Paris-Berlin, un couple sans passion". "L'Humanité", pour sa part, parle de l’Allemagne mais pour dénoncer "un modèle qui bat de l'aile" tandis que "Le Figaro" ou "Le Parisien" relèguent le sujet en pages intérieures.

"Il y a une certaine indifférence mais ça ne m'étonne pas après 50 ans de mariage", a ironisé le cinéaste allemand Wim Wenders, qui a pris part, en début de matinée, à une manifestation culturelle en l’honneur des deux pays.

Bien que la presse ait émis des réserves quant à l’événement, la relation franco-allemande nouée grâce au traité de l'Élysée reste inédite à ce jour : nulle part ailleurs dans le monde, un tel binôme d'États ne dispose de structures bilatérales aussi denses et variées.

Mariage de raison : retour sur les neuf mois du couple Hollande-Merkel

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 22/01/2013

  • UNION EUROPÉENNE

    À l'occasion de ses vœux, Angela Merkel prévoit une année 2013 difficile

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Renforcement de la zone euro : les Européens revoient leur ambition à la baisse

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Accord à l'arrachée sur la supervision des banques européennes

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)