Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Serge Klarsfeld : "Il faut combattre les démagogues, comme Marine le Pen"

En savoir plus

FOCUS

Le Liban, une année sans chef d'État

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France - Maroc : fin de la discorde ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fifa : qui succédera à Blatter ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jeannette Bougrab : "Ma mère a réussi à briser cette malédiction de naître femme"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'industrie du futur : le plan d'Emmanuel Macron pour moderniser la France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Asie du sud-est : la tragédie des Rohingyas

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les jihadistes consolident leurs positions en Irak et en Syrie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Athènes menace de ne pas rembourser le FMI en juin

En savoir plus

SPORT

Affaire des paris truqués : Nikola Karabatic trahi par son portable

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/01/2013

D'après une source proche de l'enquête, Nikola Karabatic aurait téléchargé une application de la Française des Jeux la veille du match qui a déclenché sa mise en examen dans l'affaire des paris suspects.

Une application de paris en ligne a été téléchargée sur le téléphone de l'international français Nikola Karabatic la veille du match de handball qui a déclenché sa mise en examen dans l'affaire des paris suspects, a-t-on appris d'une source proche de l'enquête.

La source, qui s'est exprimée sous le couvert de l'anonymat, a confirmé une information du quotidien Le Midi Libre dans son édition de mercredi.

Le handball français dans la tourmente

L'aîné des frères Karabatic est l'une des 13 personnes mises en examen dans l'affaire qui a secoué le monde du handball en fin d'année dernière, peu après le retour de l'équipe de France des Jeux olympiques, où elle avait décroché la médaille d'or.

Parmi elles figurent également les compagnes des deux joueurs, plusieurs autres professionnels et des membres de leur entourage.

Les personnes mises en cause sont soupçonnées d'avoir empoché un total supérieurà 250.000 euros de gains après avoir parié sur un résultat défavorable de Montpellier, club phare du handball français, face à Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine) en championnat de France le 12 mai dernier.

La radio RTL affirme par ailleurs mercredi que les enquêteurs ont déterminé que l'application était restée connectée pendant deux heures le jour du match.

Nikola Karabatic est actuellement en Espagne, où il s'apprête à disputer mercredi (20h30 GMT) un quart de finale de championnat du monde face à la Croatie.

REUTERS
 

Première publication : 23/01/2013

  • HANDBALL

    Soupçons de paris truqués : contrôle judiciaire levé pour Nikola Karabatic

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Le handball français, du sacre olympique au banc des accusés

    En savoir plus

  • HANDBALL

    Paris truqués : L’étau se resserre autour des joueurs montpelliérains

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)