Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

#ActuElles

L’exploit de Zulala Hashemi, finaliste de "Nouvelle Star" en Afghanistan

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Abdellah Taïa, écrivain, marocain, gay et musulman

En savoir plus

MODE

Salon Première Vision : la technologie à l'assaut de la mode

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Westminster : Londres pleure les victimes"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le "J’accuse" de Fillon

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Les secrets d'Houdan, la ville française au quasi-plein emploi

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Attentat de Londres : "We are not afraid"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le Premier ministre promet des mesures pour répondre aux enseignants grévistes

En savoir plus

SPORT

Affaire des paris truqués : Nikola Karabatic trahi par son portable

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/01/2013

D'après une source proche de l'enquête, Nikola Karabatic aurait téléchargé une application de la Française des Jeux la veille du match qui a déclenché sa mise en examen dans l'affaire des paris suspects.

Une application de paris en ligne a été téléchargée sur le téléphone de l'international français Nikola Karabatic la veille du match de handball qui a déclenché sa mise en examen dans l'affaire des paris suspects, a-t-on appris d'une source proche de l'enquête.

La source, qui s'est exprimée sous le couvert de l'anonymat, a confirmé une information du quotidien Le Midi Libre dans son édition de mercredi.

Le handball français dans la tourmente

L'aîné des frères Karabatic est l'une des 13 personnes mises en examen dans l'affaire qui a secoué le monde du handball en fin d'année dernière, peu après le retour de l'équipe de France des Jeux olympiques, où elle avait décroché la médaille d'or.

Parmi elles figurent également les compagnes des deux joueurs, plusieurs autres professionnels et des membres de leur entourage.

Les personnes mises en cause sont soupçonnées d'avoir empoché un total supérieurà 250.000 euros de gains après avoir parié sur un résultat défavorable de Montpellier, club phare du handball français, face à Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine) en championnat de France le 12 mai dernier.

La radio RTL affirme par ailleurs mercredi que les enquêteurs ont déterminé que l'application était restée connectée pendant deux heures le jour du match.

Nikola Karabatic est actuellement en Espagne, où il s'apprête à disputer mercredi (20h30 GMT) un quart de finale de championnat du monde face à la Croatie.

REUTERS
 

Première publication : 23/01/2013

  • HANDBALL

    Soupçons de paris truqués : contrôle judiciaire levé pour Nikola Karabatic

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Le handball français, du sacre olympique au banc des accusés

    En savoir plus

  • HANDBALL

    Paris truqués : L’étau se resserre autour des joueurs montpelliérains

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)