Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

SPORT

L’Afrique du Sud retrouve le sourire

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 23/01/2013

Les Bafana Bafana s’imposent 2 à 0 au Moses Mabhida Stadium de Durban face à l’Angola lors de leur 2ème match dans cette CAN 2013. Les Sud-Africains ont largement dominé des Palancas Negras bien pâles.

De notre envoyé spécial à Durban,

Adieu la pluie et le vent de Johannesburg où s’était déroulée la 1ère journée du groupe A de cette CAN 2013. Une première journée qui avait accouché de 2 tristes matches nuls 0-0. On attendait donc beaucoup du 2ème match du pays hôte, l’Afrique du Sud, sous le soleil et la chaleur de Durban.

L’équipe de Igesund affrontait l’Angola avec une nécessaire obligation de faire mieux, beaucoup mieux que lors de son 1er match face au Cap-Vert. Pour se faire, le technicien sud-africain a effectué de nombreux changements, titularisant notamment Dean Furman.

Furman le métronome

Le numéro 17 des Bafana Bafana a prouvé à son entraîneur qu’il avait eu raison de lui faire confiance. Omniprésent au milieu du terrain, le joueur du club anglais d’Oldham Athletic fut le véritable métronome de sa formation.

Une équipe d’Afrique du Sud qui a totalement dominé son sujet ce mercredi. Dès l’entame, Bernard Parker (16e) puis Tokelo Rantié (22e) inquiétaient le gardien angolais Lama.

Majoro, 2e buteur sud-africain

Et c’est donc fort logiquement qu’à la demi-heure du jeu, l’Afrique du Sud ouvrait le score sur une belle reprise de volée du défenseur central Sangweni (1-0, 29e). Le public du Moses Mabhida Stadium, quasiment comble pour ce 1er match à Durban, pouvait exulter et le son des vuvuzelas redoubler de puissance, l’Afrique du Sud venait d’inscrire son 1er but en Coupe d’Afrique depuis 2008 !

Invisible Manucho !

En face rien ou presque, les Palancas Negras qui avaient bien maitrisé le Maroc lors de leur 1er match (0-0) sont passés complètement à côté de leur rencontre, à l’image de l‘attaquant star Manucho, invisible ce mercredi.

La deuxième période n’a en rien inversé la donne. Foreman, encore lui, se montrait par deux fois (53e) à son avantage, avant que Majoro, ne vienne définitivement enlever tout suspense à ce match. Fraichement entré en jeu, l’attaquant des Orlando Pirates doubla la mise d’un tir entre les jambes de Lama (2-0, 61e).

Majoro se signala une dernière fois en toute fin de match (88e), sans connaitre la même réussite qu’à l’heure de jeu. Rien de grave, toutefois pour les Bafana Bafana qui entrent enfin de plain-pied dans leur CAN. Avec 4 points en 2 matches, ils sont désormais en bonne position pour accéder aux quarts de finale.

Un niveau de compétition qui s’éloigne en revanche pour l’Angola et son entraîneur Gustavo Ferrin, très remonté contre le corps arbitral pendant toute la rencontre.

Première publication : 23/01/2013

COMMENTAIRE(S)