Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

Culture

Assises du cinéma : Aurélie Filippetti donne rendez-vous en juin au 7e art français

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/01/2013

Organisées dans la foulée de la tribune incendiaire de Vincent Maraval sur la rémunération des acteurs français, les assises sur la "diversité du cinéma" se sont achevées mercredi sur le rappel de grands principes.

La tribune incendiaire du producteur et distributeur Vincent Maraval n’aura pas seulement semer la zizanie au sein du 7e art français, elle aura également précipité la tenue, mercredi 23 décembre, à Paris, d’assises durant lesquelles professionnels, parlementaires et journalistes étaient invités à "échanger" et "débattre" sur la "diversité du cinéma". C’est la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, qui a conclu la table ronde en demandant au Centre national de la cinématographie (CNC) de mettre en place "un groupe de suivi" sur le financement du cinéma et a annoncé la tenue d'une nouvelle réunion des professionnels du secteur en juin.

Elle a demandé de la "lucidité face aux enjeux mondiaux", de la "transparence quant aux rôles des acteurs du système" et fait appel à la "responsabilité des différents protagonistes". Remise en cause par le texte de Vincent Maraval, les mécanismes de financement du cinéma constituent, selon elle, un système "envié" mais qui "peut être amélioré".

Aussi la ministre a-t-elle évoqué les "actions de modernisation" engagées par le gouvernement sur la réforme de la fiscalité numérique, afin de "trouver une base fiscale pour des entreprises qui ne sont pas localisées sur notre territoire et de définir des assiettes fiscales taxables pour permettre le financement de la création". "Depuis l'avènement des télévisions privées et d'Internet, le système de régulation a été fort dans sa capacité d'adaptation aux mutations technologiques et économiques. Elle est essentielle", a-t-elle assuré.

"Plus de transparence"

Auparavant, Michel Hazanavicius, réalisateur de "The Artist", cinq fois oscarisé en 2012, a appelé à "défendre un système français qui défende toutes les cinématographies". "Il ne faut pas déconnecter ce que coûte un acteur de ce qu'il rapporte et de tous les ayants droit et toutes les équipes à qui sont promis des intéressements", a-t-il précisé.

Mais le cinéaste a souhaité "plus de transparence" dans le système de financement des films français et appelé à œuvrer "contre l'inflation du coût des films". Face à la révolution numérique qui "fragilise les acteurs historiques sur Internet", Michel Hazanavicius a jugé indispensable "que le mode de diffusion des films s'adapte pour pouvoir attirer les grands acteurs [d'Internet] dans notre système de financement" et remettre en question "la chronologie sacrée des médias".

De son côté, Costa Gavras, réalisateur et président de la Cinémathèque française, a décrit le système de financement du cinéma français comme l'"un des plus fertiles, loué dans le monde entier", "redistributif" et qui "a permis de maintenir la production à un niveau très élevé, dépassant de loin ce qui se passe dans le reste du monde". Et de défendre "un système collégial et exemplaire auprès des instances européennes qui l'affaiblissent".

FRANCE 24 avec dépêches

 

Première publication : 24/01/2013

  • IRAN

    Ulcéré par le film "Argo", le régime iranien contre-attaque avec une superproduction

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Mort de Nagisa Oshima, cinéaste par qui le scandale de "L'Empire des sens" arriva

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Golden Globes : "Argo" crée la surprise, "Amour" meilleur film étranger

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)