Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

Sports

Mondial : les Experts éliminés en quarts de finale par la Croatie

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/01/2013

En s'inclinant mercredi soir face à la Croatie en quart de finale du Mondial-2013 (23-30), la France a laissé passer l'occasion de devenir championne du monde pour la cinquième fois.

Battue en quart de finale du championnat du monde de handball par la Croatie
(30-23), la France voit son rêve de gagner une cinquième étoile s'envoler en même temps qu'elle voit Didier Dinart et Daouda Karaboué prendre leur retraite.

Et ce au terme d'un tournoi disputé en Espagne où, de l'aveu même de l'entraîneur Sylvain Nouet, les Experts ont "toujours couru après".

Après la rencontre contre les Croates "qui savent jouer au ballon et être truqueurs quand il le faut", l'entraîneur des Experts ne cherchait aucune excuse.

"Nous avons couru après notre niveau de jeu pendant toute cette compétition. Nous n'avons pas été combatifs. Nous n'avons pas pesé, nous n'avons pas été en mouvement. Nous avons subi le jeu, manqué de confiance et de fraîcheur. Nous n'avons pas été à la guerre, absents de tous les secteurs de jeu", a-t-il dit.

"Sur ce quart de finale, notre défense n'a pas été suffisamment active tant nous n'avons touché personne. Nous avons été insuffisants en montées de balles. Nous avons joué presque en marchant. Nous n'avons pas su tirer de loin. Bref, nous avons cumulé les handicaps."

Entraîneur des doubles champions olympiques, du monde et d'Europe depuis juin 2001, Sylvain Nouet voit en cette élimination "une faillite collective et individuelle".

Après avoir vu des Bleus brouillons à l'image de Nikola Karabatic, auteur d'un unique but sur quatre tirs et qui s'est dit "triste pour ceux qui s'arrêtent de n'avoir pu finir sur une médaille", Nouet enfonce le clou.

"Passés à côté"


"Nous avons été suffisamment mauvais pour nous en prendre seulement à nous-mêmes. Personnellement, je pensais que nous pourrions embrayer à partir des huitièmes de finale. Mais non, nous sommes passés à côté", a-t-il dit.

Sur ce quart de finale où ils pouvaient encore espérer à la mi-temps, n'étant menés que d'un but (13-12), les Experts, dont les espoirs ont été entretenus par Cédric Sorhaindo auteur de cinq buts sur neuf tirs, n'auront marqué que 23 buts sur 45
tirs, dont quatre penalties de Mickaël Guigou.

De son côté, Claude Onesta, le sélectionneur, s'est montré fataliste.

"En arrivant sur ces championnats du monde de transition, nous pensions nous accommoder de nos limites. Nous avons essayé de les dépasser, en vain", a-t-il constaté.

D'ores et déjà, l'équipe de France, qui se retrouvera en juin pour les qualifications aux championnats d'Europe ayant lieu dans un an, se tourne vers les Jeux Olympiques de Rio en 2016.

"Certes, nous ne repartirons pas avec une équipe de juniors. Mais nous allons stabiliser notre équipe, la renforcer, lui donner de la fraîcheur. A l'arrivée, elle devrait gagner en vitesse, ce qui nous a manqué dans tous les secteurs de jeu sur ces championnats du monde", a conclu Claude Onesta.

Regrets

Si le gardien Daouda Karaboué et le défenseur Didier Dinart confirment leur retraite internationale, le capitaine Jérôme Fernandez, auteur de quatre buts contre la Croatie, ne parle pas encore de départ.

"Si je peux encore apporter quelque chose à l'équipe de France, ce sera volontiers. Au fond de moi vit encore ce maillot bleu", a-t-il dit.

"Aujourd'hui, je regrette surtout que nous n'ayons pas pu offrir un meilleur résultat à Didier (Dinart) et Daouda (Karaboué). Nous aurions tous préféré qu'ils terminent leur
carrière avec une médaille autour du cou."

Des regrets, aussi, dans les paroles de Daniel Narcisse, élu meilleur joueur international de l'année 2012, qui fut loin de son meilleur niveau sur ces championnats du monde.

"Personnellement, j'ai été trop irrégulier pour être performant et utile à mon équipe. Maintenant, il va falloir se poser les bonnes questions, recommencer à travailler pour
reconstruire une équipe compétitive. Quoi qu'il arrive, nous aurons besoin de tout le monde sur le terrain", prévient le futur joueur du Paris Saint-Germain.

Tête d'affiche d'une génération montante, Xavier Barachet a regretté que l'équipe ait "passé son temps à courir après le score" et n'ait pas été capable de trouver de "solution collective".

Double championne olympique, la France ne briguera donc pas un troisième titre mondial consécutif en Espagne et va devoir désormais se reconstruire.

REUTERS

Première publication : 24/01/2013

  • HANDBALL

    Affaire des paris truqués : Nikola Karabatic trahi par son portable

    En savoir plus

  • HANDBALL

    Mondiaux : les Bleus en route pour les quarts

    En savoir plus

  • HANDBALL

    Daouda Karaboué : un dernier sacre avec les Experts avant la retraite?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)