Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • Budget 2015 : la baisse des dépenses à pas feutrés

    En savoir plus

  • Rentrée des classes meurtrière à Donetsk

    En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

Afrique

Areva confirme le renforcement de ses mesures de sécurité au Niger

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/01/2013

Le patron d’Areva a affirmé jeudi que les mesures de sécurité au Niger avaient été renforcées sur les sites miniers, en réaction à l’intervention française au Mali. Selon lepoint.fr, des forces spéciales françaises assurent cette protection.

C’est sans doute une conséquence de la prise d’otages d’In Amenas. Le président du groupe Areva, Luc Oursel, a affirmé jeudi sur BFM Business que les mesures de sécurité avaient été renforcées au Niger. "Nous sommes amenés à renforcer nos mesures de sécurité (...) pour tenir compte de cette situation [l’intervention de la France au Mali, ndlr]", a annoncé M. Oursel, ajoutant que les activités minières d'Areva dans le pays se poursuivaient.

Ce dernier n’a cependant pas souhaité s'exprimer sur l’implication de forces spéciales françaises sur place, comme indiqué par lepoint.fr. D’après le site d’information, des commandos français vont en effet, pour la première fois, renforcer la sécurité des sites d'Imouraren et d'Arlit, où cinq des sept otages français au Sahel avaient été capturés en septembre 2010, précise le site de l'hebdomadaire.

Cette décision intervient après la tentative ratée de sauvetage de l'otage de la DGSE Denis Allex en Somalie, de la prise d’otages d’In Amenas dans le sud de l’Algérie, mais surtout suite à l’opération Serval en cours actuellement au Mali.
"Il est vrai que les menaces terroristes se sont accrues aujourd'hui mais, à ma connaissance, un tel accord n'existe pas pour le moment", a précisé un haut fonctionnaire du ministère de la Défense nigérien en ajoutant que Paris devait avoir l'accord de Niamey pour le déploiement effectif de forces spéciales sur ces sites.

En 2011, après le rapt sur le site d'Arlit, un dispositif de sécurité avait été arrêté d'un commun accord avec la France, selon un officier nigérien. "Ce dispositif a été amélioré en termes de moyens opérationnels, au fil du temps. Nous avons aussi nos forces antiterroristes dans la région d'Agadez et elles ont prouvé leur efficacité", a-t-il précisé.

L'uranium nigérien, stratégique pour la France

L'extraction d'uranium au Niger, qui représente environ 20 % des besoins français, selon l'estimation d'une commission parlementaire, est stratégique pour Areva, tant pour l'alimentation des centrales nucléaires françaises que pour la vente de cette matière à ses clients étrangers.
Areva emploie environ 2 700 salariés au Niger, dont 98 % sont des Nigériens. Une trentaine d'expatriés travaillent sur les sites d'Imouraren et d'Arlit.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 24/01/2013

  • SAHEL

    Les familles des otages français d’Aqmi luttent contre l'oubli

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le frère d'un otage au Niger adresse un appel de détresse à Aqmi

    En savoir plus

  • MALI

    Aqmi menace de tuer les otages français en cas d'intervention au Nord-Mali

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)