Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Yémen : des milliers de réfugiés affluent à Djibouti

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Christianophobie" : un mots qui fait peur..

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton entre en piste pour 2016 - Les élections législatives au Royaume-Uni

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Naufrages de migrants : l'Europe passive ou impuissante ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Manuel Valls contre le racisme et l'antisémitisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle américaine 2016 : l'économie dans la campagne

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Nokia s'offre Alcatel-Lucent : les emplois menacés ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Afrique du Sud : les familles des mineurs de Marikana réclament justice

En savoir plus

Afrique

Des milliers de crocodiles d'élevage disparus dans la nature en Afrique du Sud

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/01/2013

Spécialistes et policiers se sont mis à la recherche de crocodiles qui se sont échappés de leur ferme d'élevage. Une bonne partie des 15 000 reptiles de l'exploitation se sont retrouvés dans la nature à la suite de la crue du fleuve Limpopo.

Les autorités sud-africaines se sont lancées dans une vaste chasse aux crocodiles pour récupérer des milliers de reptiles échappés dimanche d'une ferme d'élevage de l'extrême nord du pays, inondée par la crue du fleuve Limpopo.

Les animaux ont disparu dans la nature quand les propriétaires de la Rakwena Crocodile Farm ont ouvert les portes pour évacuer l'eau, alors que le fleuve envahissait l'exploitation située à la frontière du Botswana.

"Nous en avions environ 15.000 en tout. Une bonne partie d'entre eux se sont échappés, mais pas tous", explique à l'AFP Johan Boshoff, le propriétaire.

Des spécialistes tentent d'attraper les crocodiles en fuite



"Nous n'avons aucune idée du nombre qui s'est échappé. Les bassins sont trop sales, et on ne peut vraiment pas voir combien il y en a", ajoute-t-il.

Personnel de la ferme, spécialistes et policiers ont donc entrepris de récupérer le plus de crocos possible.

Leur chasse est surtout nocturne, les reptiles --des crocodiles du Nil (crocodilus niloticus)-- paressant dans l'eau quand il fait trop chaud et ne remontant sur la berge qu'au soir. Leurs yeux peuvent être en outre être plus facilement repérés la nuit, lorsqu'ils sont éclairés par des lampes.

Certains sont partis très loin, puisque deux d'entre eux ont été récupérés sur un terrain de rugby et aux abords d'un centre commercial de la petite ville de Musina, à 120 km en aval.

"Nous en attrapons 200 à 300 par jour", relève Johan Boshoff.

"Un millier a déjà été pris", ajoute le porte-parole de la police de la province, Hangwani Mulaudzi.

Il s'agit pour les plus petits de leur sauter sur le dos et de leurs attacher les pattes, tandis que les plus gros doivent avoir la gueule entravée, voire être endormis.


"C'est comme Crocodile Dundee"



"C'est comme Crocodile Dundee", s'amuse Dieketseng Diale, porte-parole des services de secours, en référence au célèbre film de 1986, qui racontait les exploits d'un chasseur de crocodiles en Australie.

Les populations n'ont rien à craindre, selon elle. Les autorités ont quand même incité les habitants de la région à la plus grande prudence.

Pour les experts, une partie des crocodiles devraient échapper à la capture, et rejoindre les populations de crocodiles qui vivent à l'état sauvage dans la vallée du Limpopo.

"En réalité, les chances de les capturer tous sont extrêmement minces", observe le zoologiste australien Adam Britton, qui s'est fait un nom avec ses reportages sur les crocodiles sur la chaîne câblée Discovery Channel.

"S'ils le voulaient, ces crocodiles pourraient parcourir des dizaines de kilomètres en une journée et ils pourraient être partis depuis longtemps!"

Beaucoup pourraient disparaître pour cause de surpopulation dans ce fleuve qui sert de frontière entre l'Afrique du Sud et le Botswana puis le Zimbabwe, avant de finir sa course au Mozambique.

"En fait, il est possible que la zone ne soit pas en mesure de supporter beaucoup de crocodiles, car il y aurait trop de concurrence entre eux pour qu'ils survivent tous", relève-t-il.

La province sud-africaine du Limpopo (nord) a été affectée ces derniers jours par de graves inondations provoquées par de fortes pluies, qui ont fait une douzaine de morts dont les médias locaux ont bien moins parlé.

Le sud du Mozambique, plus en aval, a également été touché par la montée des eaux, qui a fait 17 morts et déplacé des dizaines de milliers de personnes.

AFP

Première publication : 25/01/2013

COMMENTAIRE(S)