Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Moyen-orient

Les Sri Lankaises se voient interdire l'accès aux postes de domestiques à l’étranger

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/01/2013

À la suite de la décapitation, le 9 janvier, d’une jeune domestique sri lankaise condamnée à mort en Arabie saoudite, Colombo a décidé d’interdire à ses ressortissantes d’exercer comme employées de maison à l’étranger, par mesure de protection.

Les femmes sri lankaises de tous âges ne seront bientôt plus autorisées à partir travailler à l'étranger pour occuper des postes de domestiques. La première étape de la mesure a été annoncée jeudi 24 janvier par le ministre de l'Information, Keheliya Rambukwella : les femmes âgées de moins de 25 ans n'auront plus le droit d’exercer en Arabie saoudite en tant qu’employées de maison. Cette décision sera par la suite étendue à tous les pays et tous les âges pour des emplois peu rémunérés.

"Dans un premier temps nous fixons l'âge limite à 25 ans. Nous irons graduellement vers une interdiction totale des femmes partant à l'étranger pour occuper des emplois à faible rémunération", a déclaré le ministre à la presse, sans préciser la date de mise en application de cette mesure. Keheliya Rambukwella a par ailleurs indiqué que les autorités avaient commencé à décourager les femmes de se rendre au Proche-Orient, en particulier en Arabie saoudite où la plupart des domestiques sont payées moins de 300 dollars par mois.

Rizana Nafeek, l'élément déclencheur

Une des seules photographies connues de Rizana Nafeek

Cette initiative du gouvernement intervient après la décapitation au sabre, le 9 janvier à Ryad, de Rizana Nafeek, une domestique sri lankaise accusée d'avoir tué par étouffement un bébé après une dispute avec son employeur, la mère de l'enfant. La jeune femme avait affirmé que le bébé s'était étouffé accidentellement en buvant son biberon.

L’exécution avait provoqué une vive réaction au niveau international. Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne, s’était notamment dite "consternée". Selon Human Rights Watch (HRW), Rizana Nafeek était mineure aux moments des faits, élément important étant donné que le droit international interdit la peine de mort pour les crimes commis avant l'âge de 18 ans. Mais son âge avait été falsifié, avant son arrivée en Arabie saoudite, par une agence de recrutement au Sri Lanka, pour faire croire qu'elle avait 23 ans afin qu'elle puisse émigrer pour travailler.
Le président du Sri Lanka, Mahinda Rajapaksa, avait écrit le 6 janvier au roi Abdallah d'Arabie saoudite pour plaider la cause de la domestique et demander un accord à l'amiable avec la famille de la victime.

Près de 1,7 million de Sri Lankais sont actuellement employés à l'étranger. L’an dernier, six milliards de dollars ont été envoyés par les expatriés dans le pays, constituant une ressource cruciale en devises étrangères pour le gouvernement.

FRANCE 24 avec dépêches
 

Première publication : 25/01/2013

  • ARABIE SAOUDITE

    Décapitation d'une jeune Sri-Lankaise accusée d'avoir tué un bébé

    En savoir plus

  • ARABIE SAOUDITE

    Quand l'Arabie saoudite traque les femmes par SMS

    En savoir plus

  • ARABIE SAOUDITE

    Et l’Arabie saoudite créa une cité industrielle réservée aux femmes

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)