Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

SPORT

Victoria Azarenka conserve son titre à l'Open d'Australie

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/01/2013

La Bélarusse a battu la Chinoise Li Na en trois sets 4-6, 6-4, 6-3. Grâce à cette deuxième victoire en Grand Chelem, Victoria Azarenka conserve ainsi sa place de numéro un mondiale.

La Bélarusse Victoria Azarenka a conservé son titre à l'Open d'Australie en battant la Chinoise Li Na en trois sets 4-6, 6-4, 6-3 à l'issue d'une finale dramatique samedi à Melbourne.

C'est le deuxième titre du Grand Chelem pour Azarenka qui conservera aussi, grâce à cette victoire, sa place de N.1 mondiale au prochain classement lundi.

Elle s'est imposée au terme d'une finale complètement folle, marquée par deux blessures successives de Li Na à la cheville et interrompue pendant dix minutes à cause du feu d'artifice célébrant la fête nationale australienne.

Li Na, qui était comme Azarenka en lice pour une deuxième victoire en Grand Chelem après son sacre à Roland-Garros en 2011, s'est tordue une première fois la cheville gauche au milieu du deuxième set.

Soignée à même le court, elle s'est fait poser un bandage et a repris le jeu pour revenir de 1-3 à 4-4 avant de finalement perdre le deuxième set.

Sa cheville a tourné une deuxième fois sur le premier point joué après le feu d'artifice et l'arrière de la tête de la Chinoise, qui menait alors 2-1 dans la troisième manche, a en prime heurté violemment le sol.

Visiblement déboussolée, Li Na, qui rigolait de ses propres malheurs, s'est fait soigner une deuxième fois sur le court mais n'a dès lors gagné plus qu'un jeu pour laisser Azarenka filer vers la victoire.

A la balle de match, Azarenka, elle, a éclaté en sanglots avant d'aller rejoindre son camp, son entraîneur français Sam Samyk et Redfoo, le DJ du groupe LMFAO.

"Ce furent deux semaines vraiment longues pour moi", a-t-elle déclaré ensuite après avoir reçu la Coupe des mains de Margaret Court.

Azarenka avait dû faire face à des critiques parfois violentes ces deux derniers jours à l'issue de sa demi-finale face à l'Américaine Sloane Stephens où elle avait pris un temps-mort médical controversé en fin du match.

Breaks

Le public de la Rod Laver Arena lui en a tenu en partie rigueur en la sifflant à plusieurs reprises et en prenant fait et cause pour Li Na.

A 30 ans et 335 jours, Li Na aspirait à devenir la joueuse la plus âgée à remporter le tournoi. Elle a réalisé un parcours magnifique en ne perdant aucun set jusqu'en finale et en battant la Russe Maria Sharapova, N.2 mondiale, et la Polonaise Agnieszka Radwanska, N.4 mondiale.

Elle sera récompensée lundi en retrouvant le cinquième rang mondial.

Azarenka, qui était sous forte pression pendant toute la quinzaine, n'a dû affronter aucune joueuse du Top 20 avant la finale mais a su répondre présent au bon moment et surtout résister à la tempête.

Pour le reste, la finale, empreinte d'une grande nervosité de part et d'autre, a été marquée par le nombre énorme de breaks réalisés par les deux joueuses qui ont perdu leur service à seize reprises au total.

Azarenka, 23 ans, a fini par avoir la main pour devenir seulement la deuxième joueuse sur les 25 derniers tournois du Grand Chelem à remporter la finale après avoir perdu le premier set, sur une double-faute dans son cas.

L'unique précédent ces dernières années avait déjà eu lieu au détriment de Li Na qui avait mené un set à zéro face à Kim Clijsters en finale de l'Open d'Australie 2011 avant de s'incliner en trois manches.

(AFP)

Première publication : 26/01/2013

COMMENTAIRE(S)