Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

SPORT

Gabart, le beau gosse perfectionniste

© AFP

Vidéo par France 3

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 27/01/2013

Dans le village du Vendée Globe, les skippers qui ont dû abandonner la course attendent l'arrivée du vainqueur François Gabart. De Kito de Pavant à Louis Burton, le jeune marin a ébloui l'ancienne et la nouvelle génération de la voile.

Malgré son abandon, Kito de Pavant est bien de la fête à l'arrivée du Vendée Globe. Le navigateur français, qui a quitté la course dès le 3e jour après une collision avec un chalutier, est venu saluer la victoire de François Gabart. Du haut de ses 29 ans, "le petit jeune", comme il l'appelle, a impressionné le vieux loup de mer par sa performance et sa détermination. "Il est très talentueux et le montre d'une manière éclatante!", s'exclame le marin.

Les deux hommes se connaissent bien. En 2005, c'est à la porte de Kito de Pavant que Gabart vient frapper pour avoir des conseils et participer à la Solitaire du Figaro. Le navigateur se souvient du culot de cet étudiant ingénieur à l'INSA de Lyon "Il était très motivé. Il savait où il voulait aller c'est sa grande qualité. Il pousse les bonnes portes, mais le fait de manière très naturelle. Il est charmant et a des qualités relationnelles. J'ai su dès le début qu'il avait du potentiel".

Pour preuve, de Pavant propose à son protégé de l'accompagner en 2009 sur la Transat Jacques Vabre où il termine ensemble à la 2e place: "Depuis, c'est allé très vite pour lui. Je crois que c'est un très bon élève, c'est un peu le premier de la classe!".

Kito De Pavant au PC Course du Vendée Globe
©Stéphanie Trouillard



Un caractère et une minutie loués également par Louis Burton. Le jeune marin, qui a lui aussi été sorti prématurément de la course mi-novembre, n'aurait pas voulu manquer la victoire de "son ami": "C'est un travailleur acharné. Il a toujours visé l'excellence en terme de voile. Il a participé à tout très activement, depuis la conception du projet, jusqu'à la fabrication du bateau et enfin l'entraînement. Il n'a rien laissé au hasard".

Prodige des mers, Gabart est un perfectionniste, mais aussi un jeune père de famille qui a les pieds sur terre. "Il est très serein et il a une très bonne hygiène de vie. C'est quelqu'un qui est très famille. Ce n'est pas parce qu'il est sportif de haut-niveau qu'il laisse ses proches de côté", précise Louis Burton.



Conflit de génération

Mais derrière cette avalanche de louanges, Kito de Pavant tient à souligner quelques défauts. Selon lui, le beau gosse blond aux yeux bleus est un peu trop lisse. Une image de gendre idéal qui l'agace. "D'habitude on s'intéressait aux grandes gueules. Cela change un peu. Maintenant, les marins ce sont des gens intelligents, qui s'occupent de leurs corps et qui savent bien communiquer! Ils sont un peu chiants", explique-t-il en rigolant.

Des remarques piquantes qui cachent en fait un conflit de génération. À 51 ans, Kito de Pavant s'inquiète de la concurrence rencontrée par les anciens briscards des mers. "Les petits jeunes montrent aux gens plus expérimentés qu'ils sont là et qu'ils ont montré les crocs. Ils nous poussent vers la sortie et ce n'est pas facile à vivre", rumine-t-il d'un ton bourru. "La leçon de ce Vendée Globe, c'est que la voile est en train de devenir un sport normal. Il y a désormais une date de péremption pour les skippers".

Louis Burton dans le village d'arrivée du Vendée Globe
©Stéphanie Trouillard

Place aux jeunes

La nouvelle vague de marins est en train de prendre le dessus. En 2e position, Armel Le Cléac'h n'a que 35 ans. Un vent de fraicheur symbolisé aussi par Louis Burton. À 27 ans, il se sent "fier d'appartenir à cette génération". Pour lui la victoire de François Gabart va permettre de changer les mentalités: "Ce qu'il fait, c'est superbe! Il montre aux partenaires qu'ils peuvent faire confiance à des jeunes! François fait la démonstration que c'est possible!" S'il franchit comme prévu dimanche la ligne d'arrivée en tête, François Gabart deviendra ainsi le plus jeune vainqueur de la célèbre course en solitaire et sans assistance.

 

Première publication : 26/01/2013

  • VENDÉE GLOBE

    Dernière ligne droite pour François Gabart et Armel Le Cléac'h

    En savoir plus

  • VENDÉE GLOBE

    François Gabart toujours en tête du Vendée Globe

    En savoir plus

  • VOILE

    Vendée Globe : Jean-Pierre Dick abandonne après la perte de sa quille

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)