Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis, Cuba: "Somos todos americanos"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Eau argentée" : la guerre en Syrie au cinéma

En savoir plus

FOCUS

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sanctions occidentales : "La Russie sortira renforcée", assure Lavrov

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La Libye au cœur des discussions du Forum de Dakar

En savoir plus

SUR LE NET

Australie : la Toile solidaire de la commmunauté musulmane

En savoir plus

SPORT

Le Nigeria veut prendre le quart

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 28/01/2013

Les Super Eagles ont les cartes en main pour accéder aux quarts de finale de cette CAN 2013. En effet, un succès face à l'Éthiopie mardi 29 janvier à Rustenburg leurs assurerait automatiquement une place parmi les 8 meilleurs nations africaines.

De notre envoyé spécial à Nelspruit,

A chaque fois, ou presque, que le Nigeria participe à une phase finale de Coupe d’Afrique, il accède aux quarts de finale de l’épreuve. Ainsi, il faut remonter à 1982 pour trouver trace d’une élimination précoce des Super Eagles dans la plus importante compétition sportive en Afrique. En 16 participations à la CAN, les Nigérians n’ont pas passé le 1er tour qu’à 2 reprises en 1982 donc et en 1963. Une élimination ce mardi ferait donc mauvais genre pour la troupe de Stephen Keshi, capitaine victorieux lors du dernier sacre du Nigeria en 1994.

"Nous avons notre destin entre nos mains. Nous devons battre l’Ethiopie", a ainsi déclaré le technicien nigérian peut avant son départ pour Rustenburg. "Le moral est bon, on est calme, concentré pour ce match."

Et pourtant, le moral pourrait être bien entamé au vu de la physionomie des 2 premières rencontres des Super Eagles dans cette CAN. Par deux fois, les coéquipiers de John Obi Mikel ont fait preuve de négligence alors qu’ils avaient le match en main. Tout d’abord face au Burkina-Faso qui a égalisé dans les toutes dernières secondes grâce à Alain Traoré (1-1). Puis face à la Zambie qui réussissait à arracher le match nul sur pénalty en toute fin de rencontre (1-1). Un penalty qui reste en travers de la gorge de Stephen Keshi : "L’arbitre a donné un cadeau à la Zambie." Le défenseur Elderson Echiejile avouait lui aussi que les circonstances ne sont pas favorables à son équipe. "Franchement, c’est dur de bien jouer et de ne pas gagner. Mais là ça va aller. Nous sommes prêts."

"On doit faire attention"

Avec deux points au compteur, le Nigeria sera donc automatiquement qualifié pour les quarts de finale en cas de succès face à l’Ethiopie. Les Walyas avaient fait forte impression lors de leur premier match face à la Zambie (1-1), avant de sombrer face au Burkina-Faso (4-0). La méfiance est donc de mise du côté nigérian. "Chaque match est différent. C’est une bonne équipe qui joue bien au ballon. On doit faire attention", prévient Keshi qui a briefé ses défenseurs sur cette équipe éthiopienne. "L’Ethiopie, on s’en méfie", affirme ainsi Elderson Echiejile. "C’est une bonne équipe, avec un bon jeu, un bon attaquant. Il va falloir tout donner pour gagner ce match."

A noter que ce sera la deuxième opposition seulement entre ces 2 pays en Coupe d’Afrique, la première remontant au 7 mars 1982. A l’époque, les Super Eagles s’étaient largement imposés (3-0) en Libye. Prémonitoire ?

Première publication : 28/01/2013

COMMENTAIRE(S)