Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Afrique

Troisième jour de violences sur fond d’anniversaire de la révolution

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/01/2013

Plusieurs villes égyptiennes se sont à nouveau embrasées dans la nuit de samedi à dimanche. En trois jours, plus de 40 personnes ont été tuées dans des affrontements entre police et manifestants. Le président Morsi a appelé au calme et au dialogue.

Troisième journée de violences en Égypte où des heurts ont opposé des centaines de manifestants aux forces de police. Tous réclament le départ du gouvernement islamiste qu’ils accusent de dérives autoritaires alors que le pays célèbre les deux ans de sa révolution.

Sur l’emblématique place Tahrir au Caire, ou encore dans les rues d’Alexandrie, c’est à coups de pierres et de gaz lacrymogènes que les manifestants affrontent les forces de l'ordre. Même chose à Suez où les récents affrontements ont fait huit morts obligeant l’armée à quadriller la ville pour tenter de maintenir l’ordre.

Trois Égyptiens ont été tué dimanche à Port-Saïd en marge des obsèques des 33 victimes des violences de la veille dans cette ville portuaire sur la Méditerranée. C'est l'annonce de la condamnation à mort de 21 personnes reconnues coupables d'implication dans des violences lors d’un match de football ayant fait 74 morts en février 2012, qui a provoqué l'embrasement de la ville.

Selon des témoins, des coups de feu d'origine indéterminée ont été entendus pendant que les dépouilles, enveloppées dans des linceuls blancs, étaient transportées d'une mosquée vers le cimetière, provoquant un mouvement de panique dans la foule puis des scènes d'émeute.

Depuis la fin novembre, période à laquelle le président Mohamed Morsi s'est octroyé provisoirement de nouveaux pouvoirs très étendus, la cote de popularité des Frères musulmans est en chute libre. Un désaveu renforcé en décembre par l’adoption par référendum populaire d’une nouvelle constitution très controversée.

Souhaitant apaiser les tensions, le président Morsi a appelé, samedi, au dialogue avec "des personnalités nationales indépendantes" pour résoudre les différends politiques qui divisent le pays et pour s'accorder sur un mécanisme pour les prochaines élections législatives. Il a également exhorté les manifestants au calme et au dialogue... Des manifestants qui semblent l'ignorer.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 27/01/2013

  • ÉGYPTE

    Violences mortelles après l'annonce du verdict du drame de Port-Saïd

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L’armée se déploie à Suez après de violentes manifestations contre le régime

    En savoir plus

  • WEBDOCUMENTAIRE

    Les chants de la révolution égyptienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)