Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

FRANCE

Mariage pour tous : des centaines de milliers de manifestants ont défilé à Paris

© AFP

Vidéo par Nicolas GERMAIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/02/2013

Quelque 125 000 personnes ont battu le pavé dimanche à Paris pour soutenir le projet de loi sur le mariage homosexuel, selon la police. D'après les organisateurs, les manifestants étaient 400 000 dans les rues de la capitale.

Les partisans du mariage homosexuel ont rassemblé dimanche à Paris entre 125.000 et 400.000 personnes, trois fois moins que les opposants il y a deux semaines, mais bien plus que lors de leur précédente mobilisation mi-décembre.


La manifestation a rassemblé 125.000 participants selon la police, 400.000 selon l'Inter-LGBT (Lesbiennes, Gay, Bi et Trans), co-organisateur de la marche avec le collectif Agissons pour l'égalité, deux jours avec l'ouverture des débats au Parlement.

Nicolas Gougain, porte-parole de l'inter-LGBT, s'est félicité de la "réussite" de la manifestation avec des participants "bien plus nombreux" que lors du précédent défilé parisien pro-mariage gay le 16 décembre. "Nous avons démontré que nous sommes mobilisés, la France d'aujourd'hui, celle qui est diverse", s'est-il réjoui.

Même si les organisateurs avaient récusé toute guerre des chiffres, le défi était de mobiliser davantage que le 16 décembre (60.000 selon la police, 150.000 manifestants selon les organisateurs) et de riposter aux "anti", qui avaient rassemblé le 13 janvier entre 340.000 personnes (police) et un million (organisateurs).

Plusieurs milliers de défenseurs du mariage pour tous avaient également défilé samedi en province. L'inter-LGBT a avancé dimanche le chiffre de 100.000 lors de ces manifestations.

Sous le mot d'ordre de "l'égalité des droits", les défenseurs du mariage pour tous, partis peu après 14H00 de Denfert-Rochereau (XIVe arrondissement) sont arrivés en fin d'après-midi place de la Bastille (XIe arrondissement).

Les manifestants, parmi lesquels de très nombreux jeunes, homos ou hétérosexuels, avaient finalement emprunté deux itinéraires, pour converger dans une ambiance bon enfant autour de la colonne de la Bastille.

"Qu'est ce que vous voulez ? L'égalité ! Et vous la voulez quand ? Maintenant!" ont scandé les manifestants, portant drapeaux, parapluies et pancartes aux couleurs de l'arc-en-ciel, symbole de la cause homosexuelle.

Beaucoup de manifestants ont défilé en couple, à l'instar d'Alexis et Stéphane, 33 et 37 ans, parents de deux enfants. "On est tous égaux, les enfants n'ont pas à subir cette inégalité", ont-ils estimé.

L'appel à la manifestation avait été relayé par une large palette de syndicats et d'associations féministes et de défense des droits de l'Homme, dont de nombreux représentants avaient pris part à la manifestation.



"Aucun doute sur l'issue"


Le maire PS de Paris Bertrand Delanoë, la ministre du Logement Cécile Duflot, le premier secrétaire du PS Harlem Désir, Pierre Laurent (PCF), Jean-Luc Mélenchon (PG), Eva Joly (EELV), l'ex-ministre PS Jack Lang, étaient dans le cortège.

Pour Harlem Désir, "nous nous battons aujourd'hui pour imposer ou pour proposer l'égalité de toutes les familles, la reconnaissance de toutes les familles"

Egalement présents, le footballeur Lilian Thuram, l'animatrice TV Karine Lemarchand, l'ex-ministre UMP Roselyne Bachelot, ou encore l'homme d'affaires Pierre Bergé, un des organisateurs d'une soirée "people" dimanche soir au Théâtre du Rond-Point pour soutenir le projet de loi.

Depuis le Chili où il se trouve en déplacement, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait dit espérer une "forte mobilisation". Il n'y a "aucun doute sur l'issue" d'une loi qui sera votée et même à une large majorité".

En recevant vendredi à l'Elysée la porte-voix des opposants, Frigide Barjot, le président François Hollande avait réitéré sa détermination de voir le parlement adopter ce projet et écarté tout recours au référendum sur ce sujet.

Dimanche, Mme Barjot a salué une manifestation "pacifique", "moins agressive" que la précédente. "Il y a une sorte d'apaisement comme nous le souhaitions nous-mêmes", a-t-elle ajouté, se disant "pas du tout surprise" par la mobilisation.

Selon un dernier sondage Ifop, l'opinion est de plus en plus favorable au mariage homosexuel: 63% des Français l'approuvent (contre 60% début janvier) et 49% (+3 points) sont aussi favorables à l'adoption par des couples du même sexe.

L'examen du texte débute mardi à l'Assemblée: plus de 5.300 amendements ont été déposés, principalement de l'opposition. De "l'obstruction", a estimé dimanche la Garde des Sceaux Christiane Taubira.

AFP

Première publication : 27/01/2013

  • FRANCE

    Les partisans du mariage gay dans la rue pour "l’égalité des droits"

    En savoir plus

  • France : l'adoption pour tous ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    Anti-mariage gay : malgré la forte mobilisation à Paris, Matignon maintient le cap

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)