Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

SPORT

Le "moment est venu" pour le Burkina Faso

© Reuters

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 29/01/2013

Les Étalons sont focalisés sur leur objectif : atteindre les quarts de finale de la CAN. Ils savent qu’une victoire ou un simple match nul mardi leur permettraient de poursuivre l’aventure. Mais face à eux se dressent les Champions d’Afrique.

De notre envoyé spécial à Nelspruit,

Les données sont simples avant cette 3e et dernière journée du groupe C ; le Burkina Faso n'a besoin que d'un match nul pour accéder aux quarts de finale. Les Étalons sont actuellement leaders de leur groupe avec 4 points. Ils devancent la Zambie et le Nigeria, qui sont à égalité parfaite avec 2 points. Enfin, l'Éthiopie clôture ce groupe avec 1 petit point.

"Ce match face à la Zambie va être très difficile. Mais mes joueurs peuvent écrire l’histoire de leur pays. Je n’ai donc pas besoin de beaucoup les motiver", a assuré le sélectionneur du Burkina Faso Paul Put en conférence de presse. "Je suis content de la manière dont les joueurs travaillent depuis le 3 janvier à Ouagadougou. Il y a une très grande motivation et si tout le monde se donne à fond, je pense que l’on va réaliser un bon résultat car c’est la Zambie qui a la pression."

De leur côté, les Chipolopolo ont leur destin en mains, puisqu'une victoire les propulserait en quart de finale pour la troisième fois de suite. Mais ils n'ont, pour l'heure, guère convaincu avec un match nul face à des Éthiopiens réduits à dix pendant une heure (1-1) et le même score de parité arraché sur un penalty litigieux contre le Nigeria.

Confiance et sérénité

"Ce match est décisif pour nous et on ne va pas le rater", prévient l’attaquant des Étalons Moumouni Dagano. "On n’a pas de pression. On est confiant et en bonne condition."

Confiance et sérénité, les maitres mots au sein de la sélection Burkinabè qui ne s’est pas dispersée après la victoire 4-0 glanée face à l’Éthiopie. Un succès qui a permis aux Etalons de briser une série noire de 18 matches sans succès en CAN depuis 1998 !

"On n’oublie pas la CAN passée (3 défaites en 3 matches ndlr.). On a la tête sur les épaules et au final on n’a gagné qu’un match. Ce n’est pas dans l’éducation des Burkinabès de prendre la grosse tête !", assure l’actuel meilleur buteur du tournoi Alain Traoré.

Le mot de la fin revenant au milieu de terrain Aristide Bancé : "Une qualification pour les quarts de finale serait quelque chose d’énorme pour le peuple burkinabè qui a cru en nous depuis le début. On va leur rendre leur soutien en se battant pendant 90 minutes. Pour nous, le moment est venu…"

Première publication : 28/01/2013

  • FOOTBALL - CAN-2013

    Le Nigeria veut prendre le quart

    En savoir plus

  • FOOTBALL - CAN-2013

    Charles Kaboré : "On dédie cette victoire au peuple burkinabè"

    En savoir plus

  • SUR FRANCE 24

    VIDEO - Les coulisses de la CAN

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)