Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ghouta orientale : un adolescent filme le calvaire de l'intérieur

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : le malaise des producteurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : un modèle en crise

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marseille, éternelle capitale de la culture ?

En savoir plus

FOCUS

Criminalité : le "dark Web", le côté obscur d'Internet

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le visage des sans-abri

En savoir plus

REPORTERS

"Never again" : le mouvement contre les armes qui bouscule l'Amérique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agriculture : Emmanuel Macron veut rassurer les jeunes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

Afrique

Attentat meurtrier près du bureau du Premier ministre à Mogadiscio

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/01/2013

Une explosion a été entendue près du bureau du Premier ministre à Mogadiscio. Selon des responsables cités par l'AFP, il s'agit d'un attentat-suicide qui a coûté la vie à au moins six personnes. Le chef du gouvernement en est sorti indemne.

Au moins six personnes, dont des soldats, ont été tuées mardi dans un attentat suicide perpétré à Mogadiscio devant le bureau du Premier ministre somalien Abdi Farah Shirdon Said, sorti indemne de l'attaque, ont affirmé des responsables somaliens et un témoin à l'AFP.

Le Premier ministre "était dans son bureau au moment de l'attaque mais il n'est pas blessé, l'attaque a eu lieu à l'extérieur du bâtiment," a déclaré un responsable de son bureau sous couvert de l'anonymat.

"Le kamikaze était assis près d'un mur d'enceinte et s'est fait exploser au milieu d'un groupe de membres des forces de sécurité," a de son côté raconté un responsable militaire somalien, Abdukadir Ali, qui se trouvait près du lieu de l'attentat.

"J'ai vu les cadavres de six personnes et plusieurs autres ont été blessées," a-t-il poursuivi, évoquant une scène de "chaos, de la fumée" et des morceaux "de chair humaine".

"J'ai vu plusieurs soldats morts et d'autres blessés, qui ont été emmenés d'urgence à l'hôpital," a renchéri le témoin, Mohamed Husein. "La zone a été fermée par les forces somaliennes, il n'y a plus de mouvements", a-t-il ajouté.

Depuis un an et demi, Mogadiscio vit dans un calme relatif.

Depuis que les insurgés islamistes shebab en ont été chassés en août 2011 par l'embryon d'armée somalienne et la force de l'Union africaine (Amisom) qui la soutient, les combats urbains ont cessé.

Mais les opérations de type guérilla, les attentats à la voiture piégée et les attaques suicide frappent encore régulièrement la capitale somalienne, considérée comme l'une des plus dangereuses au monde.

En décembre, l'explosion d'une voiture piégée dans l'une des principales rues de la ville avait fait trois morts et des blessés. Le mois précédent, un double attentat-suicide dans un restaurant fréquenté par la société aisée de Mogadiscio avait fait plusieurs blessés.

AFP

Première publication : 29/01/2013

  • SOMALIE

    Les Shebab annoncent avoir exécuté l'otage français Denis Allex

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Opération française en Somalie : les Shebab publient la photo d'un soldat mort

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Un restaurant en plein cœur de Mogadiscio visé par un attentat-suicide

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)