Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Première ligne"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

  • Vol Air Algérie : les drapeaux en berne en France, l'enquête se poursuit

    En savoir plus

  • Gaza : Washington et l’ONU exigent un cessez-le-feu "sans condition"

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé au Sierra Leone

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Air Algérie : des proches de victimes se recueillent sur les lieux du crash

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • En images : affrontements à Paris, en marge de la manifestation pro-Gaza interdite

    En savoir plus

  • Syrie : l'EIIL prend une base de l'armée mais perd un champ gazier

    En savoir plus

  • Crash d'Air Algérie : tous les corps vont être ramenés en France

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • En images : les damnés de Gaza

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

Amériques

L'ex-dictateur guatémaltèque Efrain Rios Montt sera jugé pour génocide

© Photo AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/01/2013

La Cour suprême du Guatemala a annoncé, lundi, que l'ancien dictateur du pays Efrain Rios Montt, 86 ans, sera jugé pour "génocide et crimes contre l'humanité" commis contre des populations indiennes entre 1982 et 1983.

L'ancien dictateur du Guatemala, Efrain Rios Montt, sera jugé pour le génocide de populations indiennes commis sous son régime entre 1982 et 1983. Il devient ainsi le premier ancien dirigeant guatémaltèque poursuivi pour ce chef d'accusation. Lisant sa décision dans une salle de la Cour suprême de justice, située dans la ville de Guatemala, le juge Miguel Galvez a indiqué qu' Efrain Rios Montt sera jugé pour "génocide et crime contre l'humanité".

"Nous sommes parvenus à établir qu'il existe des éléments sérieux pour traduire en justice [l'accusé] en raison de sa probable participation aux crimes qui lui sont imputés", a ajouté le juge. Un autre ex-général, José Rodriguez, sera poursuivi pour les mêmes chefs d'inculpation, a-t-il également précisé. Vêtu d'un costume gris, l'ex-général a été salué au garde-à-vous par une quinzaine de militaires retraités à son arrivée à l'audience. Il est resté impassible à l'énoncé de la décision.

La date du procès n'a pas été précisée, mais une audience préliminaire a été convoquée par le juge Galvez pour le 31 janvier.

Aux alentours de la Cour, située dans le centre de la capitale, des proches de victimes de la répression militaire avaient dressé un autel et des banderoles, et organisé une cérémonie religieuse pour demander que "justice" soit faite. Des pétards ont éclaté pour saluer l'annonce du procès.

1 770 indiens mayas massacrés

L'ancien dictateur, 86 ans, aux arrêts domiciliaires depuis un an, est accusé d'être responsable du massacre de 1 770 indiens mayas de l'ethnie des Ixiles dans le département de Quiché (Nord), épicentre de la guerre civile qui a ravagé le pays entre 1960 et 1996, faisant 200 000 morts et disparus.

Après son arrivée au pouvoir suite à un coup d'État militaire en 1982, l'ex-général Rios Montt a appliqué la politique de la "terre brûlée" à l'encontre de populations autochtones accusées de soutenir la guérilla de gauche, en pleine guerre froide.

La défense de l'ancien président a de son côté plaidé que l'ancien dirigeant ignorait tout des agissements de l'armée. "Ils veulent coincer Rios Montt pour quelque chose qu'il n'a pas fait", a ainsi déclaré un de ses avocats, Me Danilo Rodriguez, qui a paradoxalement été guérillero durant plus de 20 ans.

En parallèle, Efrain Rios Montt affronte  une deuxième série d'accusations, concernant le massacre de 201 paysans dans un village du département de Petén, à 600 kilomètres au nord de la capitale, entre le 6 et le 8 décembre 1982, qui pourrait lui valoir un autre procès pour génocide.

Un rapport de l'ONU présenté en 1999 recense 626 massacres et la destruction totale de 500 hameaux, précisant que plus de 90 % des violations des droits de l'homme commises lors de la guerre civile l'ont été entre 1978 et 1984.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 29/01/2013

  • GUATEMALA

    L'ancien général Otto Perez Molina élu président

    En savoir plus

  • GUATEMALA

    Séisme meurtrier sur la côte Pacifique du Guatemala

    En savoir plus

  • GUATEMALA

    Plus de 80 morts suite à des expériences scientifiques dans les années 1940

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)