Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Moyen-orient

"À Alep, au moins 65 personnes ont été exécutées d'une balle dans la tête"

© AFP

Vidéo par Marine OLIVESI

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 30/01/2013

Au moins 65 cadavres de jeunes hommes exécutés d'une balle dans la tête ont été retrouvés à Alep, ce mardi. Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH, livre les dernières informations en sa possession. Interview.

Les corps d'au moins 65 jeunes tués d'une balle dans la tête ont été découverts, mardi 29 janvier, dans la cité syrienne d'Alep. Il s’agit de la dernière découverte macabre en date dans le pays. Le 15 janvier déjà, 106 civils, dont des femmes et des enfants, ont été retrouvés morts près de Homs (centre), dans des vergers où des déplacés s'étaient réfugiés pour échapper au pilonnage de l’armée régulière. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), une ONG proche de l’opposition qui s'appuie sur des militants et des médecins présents en Syrie, il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un massacre perpétré par les forces du régime.

De son côté, Damas impute la tuerie aux rebelles. Un responsable des services de sécurité du régime a affirmé à l'AFP qu'il s'agissait de "citoyens de Boustane al-Kasr qui ont été enlevés par des groupes terroristes après avoir été accusés d'être en faveur du régime".

Ces informations contradictoires en provenance de Syrie restent difficiles à confirmer en l'absence de sources indépendantes dans le pays.

Joint au téléphone par FRANCE 24, Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH, livre les dernières informations en sa possession.

 

FRANCE 24 : Avez-vous plus de précisions sur l’ampleur de ce massacre ?

Rami Abdel Rahman : Selon nos informations, jusqu’à présent, au moins 65 cadavres ont été retrouvés à Boustane al-Kasr, un quartier d’Alep. Majoritairement habillés en civil et âgés d'une vingtaine d'années, ils ont été exécutés d'une balle dans la tête et avaient les poings liés derrière le dos. La recherche de corps se poursuit, des sources sur le terrain nous indiquent que le bilan pourrait s’élever à 80 morts.

Quel est le profil des victimes ?

R. A. R. : Le quartier de Boustane al-Kasr est sous le contrôle de la rébellion. Toutefois, les corps ont été retrouvés dans une rivière nommée Qouweiq qui sépare Boustane al-Kasr et Ansari, un autre quartier tenu par les rebelles. Ils ont donc pu être tués plus loin que l’endroit où ils ont été retrouvés, avant que leurs corps soient jetés à l’eau.

Vous sous-entendez qu’elles ont été exécutées par le régime du président Bachar al-Assad ?

R. A. R. : Ce massacre est le énième d’une série en cours dont la responsabilité incombe à la communauté internationale, qu’il ait été commis par l’armée syrienne ou les services de renseignements du régime d’Assad. Ce dernier vit sur une autre planète, puisqu’il affirme qu’il contrôle la Syrie, alors que son armée est en train de tuer le peuple et de détruire le pays. Pendant ce temps, la communauté internationale ne cesse de promettre aux Syriens qu’elle va les aider, sans rien faire. Par conséquent sa responsabilité est engagée. 

 

Première publication : 29/01/2013

  • SYRIE

    Assad forme une nouvelle force paramilitaire pour seconder l’armée

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le régime accusé d'avoir utilisé des armes chimiques, les Occidentaux sceptiques

    En savoir plus

  • LIBAN

    Au Liban, les camps de réfugiés syriens sont payants

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)