Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Éléments de langage

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Virus Ebola : l'OMS doit annoncer un plan de lutte de 100 millions de dollars

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

En savoir plus

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 30/01/2013

Les enfants victimes du conflit syrien

Les enfants paient un lourd tribut au conflit syrien. En Chine, un blogueur anti-corruption subit des pressions policières. Et une vidéo en stop-motion rend hommage au célèbre dessin animé Dragon Ball Z.

Les enfants victimes du conflit syrien

4591 enfants de moins de 16 ans seraient morts en Syrie depuis le début du soulèvement populaire dans le pays en mars 2011. C’est le bilan particulièrement macabre, et qui augmente chaque jour, que dresse sur son site une organisation syrienne qui répertorie toutes les victimes civiles du conflit. Un site très détaillé selon lequel la plupart des jeunes tués jusqu’à présent auraient perdu la vie dans les provinces de Homs, de Damas et d’Alep à la suite de bombardements effectués par l’armée régulière.

Des accusations confirmées par l’ONG « Human Rights Watch » qui rappelle ici qu’en plus de mourir quotidiennement dans des attaques aériennes lancées par le régime, des enfants sont régulièrement blessés ou tués en manipulant des bombes à sous munition qui n’ont pas explosé à l’impact. Des obus qui sont souvent pris par les plus petits pour des jouets et qui provoquent malheureusement de très graves dégâts comme dans ce village où une dizaine d’enfants aurait perdu la vie en novembre dernier après avoir touché certains de ces engins restés au sol.

Une situation inadmissible pour de nombreux activistes en ligne qui utilisent donc largement les réseaux sociaux pour alerter l’opinion publique internationale et faire en sorte que les enfants cessent d’être les victimes de cette violence aveugle. C’est notamment le cas de Sebastiano Nino Fezza, un photoreporter, qui focalise son attention sur ce que vivent les plus jeunes en Syrie. Sur sa page Facebook, il publie ainsi des clichés mettant en scène des enfants pris, malgré eux, dans les combats ou tentant de survivre au milieu des bâtiments éventrés. Des images dures qui démontrent une fois encore que les petits Syriens sont loin d’être épargnés dans le conflit actuel.

 

Chine : un blogueur anti-corruption sous pression policière

En novembre dernier, le blogueur chinois Zhu Ruifeng avait mis en ligne ces images d’un cadre du parti communiste de la ville de Chongqing en plein ébat avec sa maîtresse. Une vidéo tournée en secret par la jeune femme qui aurait été embauchée par une entreprise de construction pour s’attirer les faveurs du fonctionnaire et le faire chanter si nécessaire. Cette affaire avait conduit au limogeage de l’homme politique mis en cause, et Zhu Ruifeng avait alors affirmé détenir des documents compromettants pour d’autres cadres du parti.

Mais le blogueur est aujourd’hui sous pression. Il a en effet été interrogé lundi par la police à Pékin. D’après plusieurs messages qu’il a publiés après avoir été relâché, les enquêteurs lui auraient demandé de leur remettre toutes les vidéos en sa possession et de leur dévoiler l’identité de sa source. L’activiste anticorruption a refusé et il pourrait désormais être poursuivi pour dissimulation de preuves.

Un traitement qui contraste avec celui qui lui avait été réservé au début de l’affaire, il y a deux mois. A l’époque, des médias officiels avaient loué son action et les autorités pékinoises, qui s’étaient dites inquiètes pour sa sécurité, lui avaient même proposé une protection policière.

Mais c’était avant que 10 autres cadres politiques de Chongqing n’aient été, eux aussi, limogés la semaine dernière dans le cadre de cette affaire. L’ampleur de ce scandale sexuel pourrait donc avoir poussé les autorités à changer d’attitude dans ce dossier embarrassant pour les nouveaux dirigeants chinois, qui ont pourtant promis de faire de la lutte contre la corruption leur priorité n°1.

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

« Réécris l’Histoire comme Silvio », c'est le hashtag qui a été créé en Italie en réaction à la récente polémique provoquée par Silvio Berlusconi. Le Cavaliere a en effet déclaré dimanche que Benito Mussolini avait fait beaucoup de « bonnes choses » pour l’Italie. Des propos louant l’action de l’ancien dictateur, allié d’Adolf Hitler pendant la Seconde guerre mondiale, qui ont suscité une levée de boucliers sur les réseaux sociaux. Et pour critiquer cette prise de position, certains ont fait preuve de sarcasme et d’ironie en publiant de faux messages de Berlusconi favorables à d’anciens tyrans comme Staline ou Kadhafi.


FaceWash, le site qui nettoie votre profil Facebook

Supprimer tous les contenus compromettants, vulgaires ou choquants qui pourraient se trouver sur votre page Facebook en seulement quelques clics : c’est ce que propose le site Facewash que viennent de créer trois étudiants américains de l’université de Kent dans l’Ohio. Une initiative avant tout destinée aux jeunes utilisateurs cherchant un travail et qui pourrait donc s’avérer très utile pour éviter qu'un employeur potentiel ne soit découragé par ce qu'il pourrait trouver sur le réseau social…

 

Vidéo du jour

Alors qu’un film d’animation narrant les aventures des personnages du célèbre manga Dragon Ball Z doit prochainement sortir dans les salles obscures, un internaute répondant au pseudonyme de Counter656 sur YouTube a réalisé cette splendide vidéo en stop-motion qui propose un combat épique entre deux des héros de la saga japonaise, Trunks et Piccolo. Un travail impressionnant qui aura nécessité près d’un mois de labeur et plus de 5 000 clichés avant de voir le jour.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

31/07/2014 Réseaux sociaux

Chine : de faux profils Twitter démasqués

Au sommaire de cette édition : la Chine utilise de faux profils sur Twitter pour mener sa propagande ; les femmes turques s’attaquent au vice-Premier ministre du pays en selfies...

En savoir plus

30/07/2014 Réseaux sociaux

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

Au sommaire de cette édition: des célébrités créent la polémique en ligne en évoquant le conflit à Gaza ; la Toile américaine se mobilise pour un détenu condamné à perpétuité ;...

En savoir plus

29/07/2014 Réseaux sociaux

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

Au sommaire de cette édition : la Toile se mobilise pour les chrétiens d’Irak ; les internautes ghanéens militent pour plus de justice économique ; et un skateboarder pratique sa...

En savoir plus

28/07/2014 Réseaux sociaux

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

Au sommaire de cette édition : les internautes multiplient les initiatives pour réclamer la paix à Gaza ; le sort d’un ours blanc vivant en Argentine émeut la Toile ; et des...

En savoir plus

26/07/2014 Réseaux sociaux

"Tor", nouvelle cible de la NSA

Dernier rebondissement dans l’affaire des écoutes de la NSA : l’agence américaine s’intéresserait de très près à "Tor", un réseau décentralisé permettant de surfer sur la Toile...

En savoir plus