Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Macron à Calais : quelle politique migratoire ?

En savoir plus

FOCUS

Contrôle renforcé des chômeurs : le Danemark, un modèle à suivre ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Enquête au Paradis" : rencontre avec la jeunesse algérienne sous influence du salafisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En Pologne, le droit à l'avortement dans le collimateur du gouvernement"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Renégociation de l'Alena : aux États-Unis, le secteur automobile s'inquiète

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Monsieur le président, traitez les migrants humainement !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tribune sur la "liberté d'importuner" : Catherine Deneuve précise sa pensée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : non-lieu pour les soldats français soupçonnés

En savoir plus

LE DÉBAT

Révolutions arabes : que reste-t-il du vent de liberté ? (Partie 2)

En savoir plus

Economie

BlackBerry veut renaître des cendres de RIM

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/01/2013

Le constructeur canadien RIM a décidé de se renommer BlackBerry, du nom de sa gamme de smartphones star. La firme, qui a également annoncé le lancement de deux nouveaux modèles, prétend ainsi redresser la barre de ses ventes.

RIM n'est plus, vive BlackBerry ? Le constructeur canadien de smartphones, en difficultés, a décidé de changer de nom et d'adopter celui de ses téléphones portables star.

Une nouvelle identité censée marquer l'entrée dans une nouvelle ère : celle de BlackBerry 10. C'est le nom de la nouvelle gamme de produits que la société a dévoilée ce mercredi.

"Dire qu'on a réinventé cette entreprise n'est pas suffisant. Aujourd'hui est un jour nouveau pour nous", a lancé Torsten Heins, le PDG allemand du groupe, lors de la présentation des de ces deux nouveaux smartphones à New York qui, selon lui, vont "transformer la communication mobile".

Torsten Heins a particulièrement insisté sur le nouveau modèle Z10 qui, par sa forme rectangulaire, son large écran et son clavier tactile, rappelle l'iPhone d'Apple. Son petit frère, le Q10, avec un clavier physique, reste fidèle à l'apparence traditionnelle des BlackBerry.

Les marchés restent dubitatifs

Parmi les innovations, la fonction "Balance" permet de diviser les données, applications et ressources des téléphones, selon qu'il s'agit d'un usage privé ou professionnel. "Nous avons pensé aux gens qui transportent toujours deux appareils", un pour le travail et un pour leur vie personnelle, a dit M. Heins.

Autre développement : la messagerie instantanée BlackBerry Messenger (BBM) permet désormais l'échange de vidéos, ainsi que le partage d'écrans d'un BlackBerry à l'autre.

Très en retard par rapport à Apple, le groupe canadien a présenté en outre une nouvelle technologie de caméra, conjuguée à un logiciel intégré de traitement de l'image. "On a créé une expérience cinématographique", a avancé le PDG.

Mercredi, la réaction immédiate des marchés était toutefois contrastée : après avoir gagné jusqu'à 6 % en début de séance, le titre a inversé la tendance au moment de la présentation des nouveaux smartphones et perdu jusqu'à près de 8 %. Il reculait encore de 4,15 % à 15,01 dollars vers 16 heures (GMT).

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 30/01/2013

  • TÉLÉCOMS

    BlackBerry 10, les smartphones de la dernière chance

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    En 2013, RIM joue son va-tout avec le BlackBerry 10

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    L'avenir du constructeur du BlackBerry continue de s'assombrir

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)