Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Barrage de Sivens : après le drame, l'instrumentalisation politique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fondation Louis Vuitton : montez à bord du navire de Frank Gehry !

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un soldat français tué , 2 autres blessés dans le nord du Mali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sofia Amara, auteur d'"Infiltrée dans l'enfer syrien"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : bras de fer pour le Sénat

En savoir plus

SUR LE NET

Une vidéo dénonce le harcèlement de rue à New York

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Fraude fiscale : 80 pays s'engagent contre le secret bancaire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La rançon de la gloire"

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : un "coup d'État constitutionnel" ? (partie 2)

En savoir plus

SPORT

Hervé Renard : "C'est anormal d’être éliminé au 1er tour"

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 30/01/2013

Vingt et un ans que le champion d’Afrique en titre n’avait plus été éliminé en phase de poule. L’entraîneur de la Zambie Hervé Renard était donc forcément déçu, mais pas abattu après cette grosse déconvenue pour son équipe.

De notre envoyé spécial à Nelspruit,

Quel est votre sentiment après cette élimination ?

Je suis triste pour tout le peuple zambien. Nous on est des sportifs, on est habitué à perdre, à gagner. Le plus ennuyeux, c’est pour tous ceux qui pleurent ce soir car la Zambie ne s’est pas qualifiée. Ils portent l’équipe avec leur cœur donc je suis désolé pour eux. Mais je pense que l’on a tout donné pour se qualifier ce soir. On a fait un très bon match dans des conditions difficiles pour nous. Je suis fier de ce que l’on a fait ce soir, malheureusement ça n'a pas payé. Il faut savoir l’accepter.

L’année dernière, on frappait 3 fois, on marquait un but. Cette année, on a frappé 5 fois sans marquer. C’est le football. Le destin avait choisi autre chose.

Comment avez-vous senti vos joueurs à l’issue de la rencontre ?

Déçu ! Quand on vient pour jouer une Coupe d’Afrique, on est toujours ambitieux. Et on était ambitieux car on a eu la chance de toucher le ciel l’an dernier et que l’on voulait encore voler un peu. Mais c’est le football, il faut savoir garder les pieds sur terre et parfois une bonne gifle, cela ne fait pas de mal.

Cela prouve surtout qu’il est difficile de rester au sommet ?

Sincèrement, c’était très difficile pour nous de rester tout en haut. Mais être éliminé dès le 1er tour ce n’est pas normal.

Allez-vous rester à la tête de la sélection zambienne ?

Moi j’ai un contrat en Zambie, donc on va déjà finir les qualifications pour le Mondial 2014. Mais ce n’est pas tellement le problème ce soir. Le problème c’est de savoir qu’à Lusaka et dans toute la Zambie, des gens sont tristes. Donc ils peuvent me faire porter toute la responsabilité, je le supporterais. Mais je pense que les joueurs ont fait le maximum.

Comment vous analysez le match d’aujourd’hui ?

Je pense que l’on a fait tout ce qu’il fallait. On n’a juste pas trouvé la faille. Si on avait inscrit ce petit but, tous les discours seraient différents. C’est ça la difficulté et parfois la beauté du football. En toute sincérité, il y a vraiment très peu de différence entre l’équipe de l’année dernière et celle-ci.

Parlez-nous de l’état du terrain…

Quand on est venu en décembre le reconnaitre, c’était le plus beau terrain d’Afrique du Sud. On était ravi de venir jouer ici. Mais je ne sais pas ce qu’il s’est passé !

Je pense que le terrain a beaucoup aidé le Burkina Faso à se qualifier, mais ça fait parti des circonstances. Il fallait que l’on s’adapte et on ne s’est pas bien adapté.

Vous n’avez pas titularisé Christopher Katongo ce soir, était-il blessé ?

Non c’est un choix. Il a débuté les deux premiers matches. Mayuka n’avait pas commencé le 1er. Collins Mbesuma n’avait pas débuté le 2ème. Je pense que les 2 ce soir ont fait un bon match, notamment Mbesuma qui a été très bon. Il ne lui manquait qque ce petit but. Normalement, l’étincelle elle vient de lui. Là, il a une super occasion en 1ère mi-temps et il fait une passe au gardien. Pareil contre le Nigeria !

Première publication : 30/01/2013

  • FOOTBALL - CAN-2013

    Mohamed Koffi : "On peut arriver en finale"

    En savoir plus

  • FOOTBALL - CAN-2013

    Le Burkina Faso qualifié, la Zambie au tapis !

    En savoir plus

  • SUR FRANCE 24

    VIDEO - Les coulisses de la CAN

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)