Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Un plébiscite en Vénétie pour l'autonomie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme à six jours de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, un nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel : la parole se libère sur la toile

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

SPORT

Le Britannique Alex Thomson monte sur le podium du Vendée Globe

© VINCENT CURUTCHET / DPPI / Vendée Globe

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 30/01/2013

Le skipper Alex Thomson est arrivé mercredi aux Sables d'Olonne où il s'est imposé à la troisième place du Vendée Globe. Après avoir essuyé deux échecs dans cette course, le Britannique a enfin bouclé son tour du monde en solitaire.

En terminant la course en 80 jours 19 heures et 23 minutes, le Britannique Alex Thomson s'est imposé en troisième position aux Sables d’Olonne, après François Gabart et Armel Le Cléac’h.

Une consécration pour le navigateur gallois, qui participait à son troisième Vendée Globe. Lors de ses deux précédentes participations, en 2004 et en 2008, il avait dû abandonner la course à cause d'avaries.

"Je me sens extrêmement privilégié d’avoir participé à cette course, cela fait 10 ans que je suis impliqué là-dedans. Ça fait partie de mon ADN et je pense que ça ne sera pas possible d’imaginer un Vendée Globe sans moi en 2016", a assuré le navigateur, après avoir remontée le chenal du port vendéen sous les acclamations du public.

Âgé de 38 ans, ce père de famille est le troisième Britannique à monter sur le podium du Vendée Globe, 12 ans après Ellen MacArthur (arrivée deuxième en 2001) et huit ans après Mike Golding (arrivé troisième en 2005). À la barre d’un bateau relativement ancien - il date de 2007 -, il a réussi la performance de parcourir 28 022 milles (environ 51 900 kilomètres) à une vitesse moyenne de 14,4 nœuds.

Réputé pour son tempérament fougueux et son caractère de dur à cuir, Alex Thomson n’a pas caché qu’il avait connu de nombreux soucis techniques au cours de son périple : "Les deux premiers jours où j’ai eu des problèmes d’énergie, c’était très dur pour moi. C’était difficile à gérer, mais j’ai trouvé des solutions. Ça fait partie du Vendée Globe".

Un gentleman des mers

Au niveau des Acores, le skipper britannique avait fait un détour pour venir en aide à Jean-Pierre Dick, dont le bateau avait perdu sa quille. Une attitude exemplaire, saluée par les organisateurs de la course et les autres concurrents.

"Venir en aide à Jean-Pierre était une chose normale pour moi. Cela montre le respect que nous avons les uns pour les autres", a-t-il simplement réagi.

Il reste désormais neuf marins encore en course dans cette septième édition du Vendée Globe dont un autre Britannique, Mike Golding.

FRANCE 24 avec dépêches


Première publication : 30/01/2013

  • VENDÉE GLOBE

    Gabart, le jeune loup de mer briseur de records

    En savoir plus

  • VENDÉE GLOBE

    Gabart, le beau gosse perfectionniste

    En savoir plus

  • VENDÉE GLOBE

    Dernière ligne droite pour François Gabart et Armel Le Cléac'h

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)