Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

SPORT

Un footballeur et sa fausse petite amie décédée bernent l'Amérique

© Flickr

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 31/01/2013

Le courage d'un footballeur universitaire, confronté au décès de sa petite amie, a ému toute l'Amérique et les médias du pays. Mais la belle histoire était en fait un canular orchestré sur Internet : la jeune femme n'a jamais existé.

Le 15 septembre 2012, les téléspectateurs américains sont émus aux larmes devant un match de football. Le défenseur de l’université de Notre-Dame (Indiana) Manti Te’o est sur le terrain alors qu’il a appris quelques jours plus tôt la mort de sa grand-mère et de sa petite amie, terrassée par une leucémie.

Malgré la douleur, le jeune sportif mène son équipe à la victoire contre Michigan State. "Je suis tellement reconnaissant de tout l'amour et du soutien de [...] tous les fans du monde entier, de ma famille et de la famille de ma copine. Ils me manquent. Ils me manquent. Mais je sais que je vais les revoir un jour", déclare-t-il après la rencontre.

L'interview de Manti Te'o sur le décès de sa petite amie

Le courage du footballeur

La couverture de Sports Illustrated

Très vite, l’étudiant est érigé en héros. Pendant des semaines, les médias américains s’emparent de sa tragédie. Le célèbre magazine "Sports Illustrated" lui consacre sa une. La chaîne CBS reprend aussi à l’antenne les derniers tweets de Lennay Kekua, la petite amie du joueur, étudiante à Stanford : "Chéri, s'il m'arrive quelque chose, promets-moi de rester là-bas et de jouer en me faisant honneur par ta manière de jouer".

Même le très sérieux "New York Times" rédige des articles sur cette nouvelle "idole" et sur son courage face au deuil. Des admirateurs de Manti Te’o lancent également un appel au don et récoltent plus de 3 000 dollars pour l’association Leucémie et lymphome.

Une manipulation sur Internet

Mais en janvier, la romance larmoyante tourne au canular. Le site sportif Deadspin révèle après une longue enquête que la copine du footballeur n’a jamais existé. Les journalistes se sont rendus compte qu’il n’y avait aucun avis de décès pour une certaine Lennay Kekua.

Face à ces révélations, Manti Te’o se pose en victime : "C’est extrêmement embarrassant d’en parler. J’ai développé une relation affective avec une femme que j’ai rencontrée sur Internet. Nous avons maintenu ce que je croyais être une relation authentique en communiquant fréquemment en ligne et par téléphone […]. Je réalise que j’ai été victime d’une blague stupide", justifie-t-il dans un communiqué.

Pour sa défense, le joueur explique que sa douleur était bien réelle. Son seul mensonge? Avoir affirmé à ses parents qu’il avait bien rencontré Lennay car il avait trop honte d’avouer qu’il était tombé amoureux virtuellement. Manti affirme s'être seulement rendu compte en décembre qu’il s’était fait piéger.

Par téléphone, Ronaiah Tuiasosopo, un ami de sa famille, lui a avoué qu’il l’avait manipulé. Depuis trois ans, sans motif apparent, ce jeune homme se faisait passer pour sa "fausse copine" grâce à une page Facebook, un compte Twitter et des photos volées sur Internet. Malgré la gravité de cette supercherie, le FBI a annoncé qu'il n'y aurait pas de poursuite car aucun crime n'a été commis.

Les médias américains ont repris l'information sans la vérifier


Quelle responsabilité ?

Mais ces aveux suscitent bien des doutes chez les médias américains.  Et si le joueur était aussi dans le coup ? Grâce à son mélodrame, il a bénéficié d’une publicité flatteuse et cela à quelques mois de son possible recrutement dans la NFL, le championnat professionnel de football américain. Interrogé à ce sujet, Manti et sa famille ont rejeté ces soupçons. Le défenseur a aussi démenti avoir créé cette histoire pour couvrir son homosexualité. "Non non, je ne suis pas gay, loin de là", a-t-il répondu sur le plateau de la célèbre présentatrice Katie Couric.

Au-delà de cette blague macabre, ce sont aussi les journalistes qui sont pointés du doigt. Comme le résume "The Guardian", "cette mort imaginaire" pose le problème de la vérification des informations : "Que la star de football de Notre-Dame soit victime ou coupable, peut importe, les médias américains ont été complices".

L'interview de Manti Te'o avec la célèbre présentatrice Katie Couric


 

Première publication : 31/01/2013

  • FOOTBALL AMÉRICAIN

    Quand les footballeurs américains soutiennent le mariage gay

    En savoir plus

  • DOPAGE

    Le football américain est-il prêt à en finir avec les hormones de croissance ?

    En savoir plus

  • FOOTBALL AMÉRICAIN

    Les Packers de Green Bay remportent le 45e Superbowl

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)