Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

FRANCE

Goodyear va fermer son usine d'Amiens-Nord

© Photo AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/01/2013

Goodyear Dunlop a présenté, jeudi matin, son projet de fermeture de l'usine de pneumatiques d'Amiens-Nord (Somme), qui menace 1 173 emplois. La CGT a aussitôt appelé à la grève et les salariés se disent prêts à se battre.

Goodyear Dunlop a confirmé, jeudi 31 janvier dans un communiqué, son projet de fermeture de l’usine de pneumatiques d’Amiens-Nord (Somme). Cette fermeture, "seule option possible après cinq années de négociations infructueuses", selon la direction, entraînerait la suppression de 1 173 postes. Le communiqué précise que le projet de fermeture a été présenté au comité central d’entreprise et fera l’objet d’une consultation des représentants du personnel.

La CGT a aussitôt réagi en appelant à la grève et à un rassemblement sur le site d’Amiens de tous les salariés de Goodyear en France le 12 février. À cette date, un nouveau comité central d’entreprise doit se tenir à Rueil-Malmaison pour livrer les détails du projet.

Mobilisation des salariés

Quelques minutes après l’annonce de la direction, les salariés de l’usine se sont dits prêts à se battre. "Entre l'annonce et la fermeture, il y a de la marge. Ça fait six ans qu'on se bat contre 400, 800, 1 200 suppressions d'emplois, on va se battre et il y aura encore plus de monde", a immédiatement réagi Franck Jurek, délégué CGT (majoritaire), secrétaire adjoint du comité d'entreprise. "C'est une mauvaise nouvelle bien sûr, on a un combat à mener et on le mènera jusqu'au bout", a-t-il expliqué devant l'usine à quelques journalistes.

"On est des Goodyear, on restera des Goodyear encore un bon moment. C'est une énième annonce, c'est dans la continuité. Le combat a commencé il y a cinq ans et il va continuer après, peu importe la décision", a estimé Mickaël Mallet, délégué CGT, embauché il y a douze ans chez Goodyear.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 31/01/2013

  • REPORTAGE

    À l’usine d’Aulnay-sous-Bois, une "bombe sociale" vient d’exploser

    En savoir plus

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Licenciements chez PSA : le site d'Aulnay-sous-Bois n'est pas le seul concerné

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)