Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

SPORT

Marion Bartoli fait son retour en équipe de France

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/01/2013

Plus de huit ans après sa dernière apparition sous le maillot tricolore, Marion Bartoli va effectuer son retour en équipe de France. Elle jouera le prochain match de Fed Cup début février face à l'Allemagne.

Marion Bartoli, de retour dans l'équipe de France de Fed Cup après huit ans d'absence, a indiqué mercredi que sa décision d'accepter la sélection était issue "d'un long processus", assurant que son père et entraîneur Walter la soutenait complètement dans sa décision.

"Le dialogue a toujours été là avec Amélie (Mauresmo, la capitaine). C'est une discussion, c'est venu petit à petit, c'est le résultat d'un long processus", a souligné Bartoli, N.1 française depuis 2007, à l'issue de sa qualification pour les quarts de finale de l'Open GDF-Suez au stade Pierre de Coubertin de Paris.

Bartoli, 10e mondiale, n'a joué que deux matches de Fed Cup dans sa carrière, sa dernière apparition remontant au double lors de la finale 2004 perdue face à la Russie.

Depuis, la joueuse de 28 ans avait toujours refusé de revenir, exigeant la présence de son père et entraîneur Walter auprès d'elle durant toute la semaine d'une rencontre de Fed Cup, ce que les règles de fonctionnement de l'équipe n'autorisent pas.

"Mon papa veut que je sois heureuse et contente et à partir du moment que je lui ai exprimé mon souhait, on a pris les décisions ensemble", a-t-elle assuré.

A la mi-journée, Mauresmo avait assuré que le retour de Bartoli s'était effectué sans aucune concession.

"Je confirme que le papa de Marion ne sera pas là avec nous pendant la semaine de préparation", avait-elle déclaré.

Fait relativement rare, le père de Marion Bartoli n'était pas présent mercredi dans les travées du tournoi parisien pour encourager et prodiguer des conseils à sa fille durant la rencontre.

"J'ai changé d'avis, il sait aussi qu'une joueuse de haut niveau peut avoir des envies différentes", a expliqué la joueuse, laissant un certain flou entourer la nature de ses relations actuelles avec son père.

A la question "est-il toujours votre entraîneur", Bartoli a ainsi simplement répondu: "Il continue à me soutenir".

Bartoli a aussi indiqué qu'elle ne regrettait pas de ne pas être revenue plus tôt en Fed Cup: "Je ne vis pas dans le passé, j'ai toujours assumé mes décisions. C'est une page qui se tourne, une nouvelle aventure. Je ne peux pas revenir en arrière, je n'ai pas ce pouvoir. L'avenir, c'est ça qui m'importe."

La France, tombée en 2e division, affrontera l'Allemagne début février sur terre battue à Limoges.

AFP

Première publication : 31/01/2013

  • MASTERS D'ISTANBUL

    Sharapova déclare forfait et cède sa place à Marion Bartoli

    En savoir plus

  • TENNIS - US OPEN

    Benneteau brille au 1er tour, Bartoli craque dès le second

    En savoir plus

  • TENNIS - WIMBLEDON

    Marion Bartoli arrêtée net par Sabine Lisicki

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)