Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hongkong, nouveau Tienanmen ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

De la Mecque à Broumov : le voyage du Bazin

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les profs manquent à l'appel"

En savoir plus

  • Vidéo : Marine Le Pen voit la diplomatie française comme "un canard sans tête"

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Vidéo : Dohuk, province du Kurdistan submergée par les déplacés irakiens

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • La dette française dépasse pour la première fois les 2 000 milliards d'euros

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

Afrique

Des milliers de réfugiés maliens affluent dans les pays limitrophes

© Capture d'écran du reportage

Vidéo par Mayssa AWAD , Willy BRACCIANO

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/02/2013

Depuis le début de la crise il y a un an, près de 380 000 personnes ont fui le Nord-Mali. Le camp de Mangaizé, au Niger, accueille 5 000 réfugiés, dont des habitants de Kidal encore sous le choc. Reportage.

Roukaya n’a pas encore trouvé ses marques dans le camp de Mangaizé, dans le sud du Niger. Il y a moins d’une semaine, elle fuyait avec ses cinq enfants Kidal, ville de l’extrême nord-est du Mali qui était sous l’emprise des djihadistes puis du MNLA  jusqu’à l’arrivée de l’armée française. Près de 5000 personnes, principalement des femmes et des enfants en état de sous-nutrition, sont réfugiées dans ce camp administré par le Haut commissariat aux réfugiés des Nations Unies (HCR) et l’État nigérien.   

Comme beaucoup, Roukaya dit craindre les représailles des milices et témoigne des exactions de bandes armées. "J'ai vu des gens entrer dans les maisons pour les piller. Ils prenaient les animaux, les tables, tout... Et on ne pouvait rien dire, rien faire. Donc la seule solution, c'était de chercher un endroit pour se réfugier", confie-t-elle au micro de FRANCE 24.
 
Instabilité et tensions
 
D’après d’autres témoignages, les rebelles n’empêchent pas les gens de partir des zones qu’ils contrôlent mais ils prennent aux réfugiés leur nourriture, leur argent ou tout objet de valeur. Ils confisquent aussi les véhicules privés, obligeant  les réfugiés à parcourir de longues distances à pied ou à dos d’âne, a précisé à l’AFP la porte-parole du HCR Melissa Flemming.
 
Les humanitaires pourvoient les premiers besoins aux populations réfugiées et le HCR est en train de faire livrer au Mali une aide d'urgence pour 9 000 familles, ce qui représente environ 54 000 personnes, dont des couvertures, des jerrycans, des moustiquaires et des ustensiles de cuisine.
 
Ils tentent également de les rassurer tout en admettant redouter l’instabilité de la région et les tensions entre communautés ethniques au Mali. "Notre peur est une éventuelle arrivée des djihadistes dans le camp. Ça va perturber toutes nos activités. Ça va détériorer l'environnement sécuritaire qui ne nous permettrait pas de travailler. Ça nous fait peur", estime El Kassen Bah, directeur du bureau UNHCR de Ouallam.
           
Au total, 380 000 personnes ont fui le nord du Mali depuis de début du conflit il y a un an, dont 9 000 depuis le début des opérations militaires françaises le 9 janvier. Parmi elles, il y a 230 000 personnes déplacées dans le pays et plus de 150 000 réfugiés en Mauritanie, au Niger, au Burkina Faso et en Algérie.      

Première publication : 01/02/2013

  • MALI

    Plusieurs ONG dénoncent des exactions commises par l'armée au Mali

    En savoir plus

  • MALI

    Otages français au Mali : pourquoi les djihadistes n'ont pas besoin de les utiliser

    En savoir plus

  • MALI

    Exclusif : Un homme à la barbe trop fournie frôle l'exécution sommaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)