Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

La mode de 2014 marquée par une douce révolution et une prise de conscience des créateurs.

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

SPORT

Super Bowl 2013 : un duel entre frangins

© NFL

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 03/02/2013

Pour la première fois dans l'histoire du Super Bowl, deux entraîneurs d'une même famille vont s'affronter pour le titre. Jim Harbaugh et son équipe des 49ers de San Francisco seront opposés aux Ravens de Baltimore de son frère John.

C’est une belle histoire digne d’un film hollywoodien. La 47e édition du Super Bowl, la finale du championnat de football américain (NFL), va être le théâtre, dimanche 3 février, d’un duel fratricide. Sur le bord du terrain, deux coachs d’une même famille vont se battre pour décrocher le titre suprême.

John Harbaugh, 50 ans, va diriger son équipe des Ravens de Baltimore contre celle de son petit frère Jim, 49 ans, qui est à la tête des 49ers de San Francisco. Une réunion de famille qui volerait presque la vedette aux joueurs... Pour preuve : les médias américains ont déjà rebaptisé l’événement "Harbaugh Bowl" ou "HarBowl".

Présentation du Super Bowl 2013

Une famille de footballeurs

Les deux frangins ont le coaching dans le sang. Ils ont grandi sous l’influence de leur père, Jack, lui-même entraîneur de football professionnel pendant plus de 45 ans. "Je pense que tout ce que nous sommes aujourd’hui en tant que coach s’explique par notre enfance. En tant que fils de Jack Harbaugh, nous avons été modelés pour ça", a raconté John au journal USA Today.

Très vite, les garçons ont suivi les pas de leur père. John a d’abord entraîné dans le championnat universitaire, puis il a intégrer la NFL en 1998. Jim a, en revanche, connu une carrière de joueur professionnel comme quaterback, avant de porter la casquette d’entraîneur.

Un seul gagnant

Les frères, qui se ressemblent beaucoup physiquement, ont toutefois des tempéraments opposés. Alors que Jim est réputé pour ses réactions excessives, John se montre plus réservé et réfléchi. Séparés de seulement 15 mois, ils ont toujours vécu une certaine forme de rivalité.

"On se battait tout le temps pour quelque chose : un hot dog supplémentaire ou pour les filles. Maintenant, nous avons chacun une femme, mais nous voulons tous les deux la victoire cette semaine", explique John, qui espère offrir à Baltimore le deuxième titre de son histoire après celui de 2001. De son côté, Jim souhaite entrer dans l’histoire avec San Francisco en égalant le record de victoires au Super Bowl détenu par les Steelers de Pittsburgh (6 titres).

Reportage sur les frères Harbaugh

Le soutien des parents

Coincés au milieu de ce duel, les parents Harbaugh, Jack et Jackie, se gardent bien de prendre position. Dans les gradins du Superdome de la Nouvelle-Orléans, dimanche, ils ne porteront pas de maillots des 49ers ou des Ravens. "Il y a le frisson de la victoire et l’agonie de la défaite. Dimanche soir, nous connaîtrons ces deux émotions", a déclaré le papa, Jack, en conférence de presse.

Consciente, elle aussi, de la future déception de l’un de leur fils, Jackie ne veut toutefois pas gâcher ce moment. La mère de cette fratrie de footballeurs annonce qu’elle sera heureuse au coup de sifflet final : "Nous irons les voir tous les deux après le match. Nous allons les serrer chacun dans nos bras et leur dire que nous sommes fiers d’eux".
 

Première publication : 01/02/2013

  • FOOTBALL AMÉRICAIN

    Un footballeur et sa fausse petite amie décédée bernent l'Amérique

    En savoir plus

  • FOOTBALL AMÉRICAIN

    Quand les footballeurs américains soutiennent le mariage gay

    En savoir plus

  • DOPAGE

    Le football américain est-il prêt à en finir avec les hormones de croissance ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)