Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

Amériques

Les forces colombiennes tuent un commandant des Farc

Vidéo par Kéthévane GORJESTANI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/02/2013

Un commandant des Farc, Jacob Arango, a été tué par les forces colombiennes, a annoncé le ministère de la Défense. Depuis plusieurs mois, le gouvernement et la guérilla marxiste tentent de négocier la paix à La Havane.

Les forces colombiennes ont tué Jacobo Arango, un commandant des Farc, proche d'Ivan Marquez, le négociateur en chef de la guérilla marxiste, a annoncé vendredi le ministère de la Défense.

Jacobo Arango fait partie de six membres des Farc tués jeudi par les forces colombiennes, à la frontière entre les provinces de Cordoba et d'Antioquia, dans le nord-ouest du pays, dans une zone qui sert de transit au trafic de drogue.

Les Farc et le gouvernement colombien continuent à mener à La Havane des pourparlers de paix, quelques jours après la fin du cessez-le-feu de deux mois mis en place par les rebelles.

Le président colombien Juan Manuel Santos a accepté les discussions en pariant que les Farc, affaiblies par dix années d'opérations militaires contre ses bastions, étaient prêtes à la paix. Mais les rebelles disent avoir encore 9.000 combattants capables d'infliger d'importants dégâts aux infrastructures de la quatrième économie d'Amérique latine.

"Les médias relayent l'ordre donné par le gouvernement d'intensifier la guerre mais maintenant, étrangement, on se plaint aussi des conséquences et on nous traite de cyniques", a regretté vendredi Ivan Marquez.

La guérilla marxiste créée en 1964 et le gouvernement disent être d'accord sur la nécessité d'améliorer la vie dans les campagnes pauvres du pays, une question au coeur de l'insurrection lancée par les Farc il y a cinquante ans. Ils sont toutefois en désaccord sur les moyens d'y parvenir.

REUTERS

Première publication : 02/02/2013

  • COLOMBIE

    Les Farc mettent un terme à leur cessez-le-feu unilatéral en Colombie

    En savoir plus

  • COLOMBIE

    À l'ouverture des négociations de paix, les Farc font preuve de bonne volonté

    En savoir plus

  • COLOMBIE

    Les Farc et le gouvernement colombien au seuil des négociations de paix

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)