Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Moyen-orient

Assad accuse Israël de vouloir "déstabiliser" la Syrie

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/02/2013

Pour le président syrien, le raid israélien présumé contre des installations militaires près de Damas "dévoile le véritable rôle joué par Israël, en collaboration avec les forces étrangères ennemies [...], pour déstabiliser la Syrie."

Le président syrien Bachar al-Assad a accusé dimanche Israël de vouloir "déstabiliser" et "affaiblir" la Syrie, après le raid aérien israélien qui a visé mercredi des installations militaires près de Damas.

L'agression israélienne contre un complexe de recherche scientifique à Jomraya dans la province de Damas "dévoile le véritable rôle joué par Israël, en collaboration avec les forces étrangères ennemies et leurs agents sur le sol syrien, pour déstabiliser la Syrie et l'affaiblir", a déclaré M. Assad, cité par l'agence officielle Sana.

"La Syrie, forte de la lucidité de son peuple, de la puissance de son armée et de son attachement à la politique de la résistance, est capable de faire face aux défis actuels et à toute agression visant le peuple syrien et son rôle historique", a poursuivi M. Assad, lors d'un entretien avec un haut responsable iranien, Saïd Jalili.

Aveu implicite d'Israël

M. Jalili, secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranien, a réaffirmé la volonté de Téhéran, principal allié régional du régime syrien, de "se coordonner en permanence avec la Syrie pour affronter les complots et les plans étrangers visant à déstabiliser la sécurité de la région".

Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a confirmé implicitement dimanche à Munich que le raid aérien mené en Syrie mercredi était le fait des forces israéliennes.

"Ce qui s'est passé il y a quelques jours (...) montre que quand nous disons quelque chose, nous nous y tenons. Nous avons dit que nous ne pensons pas qu'il doit être permis que des systèmes d'arme perfectionnés soient transférés au Liban", a-t-il dit lors de la Conférence internationale sur la sécurité.

AFP

Première publication : 03/02/2013

  • SYRIE

    Damas accuse Israël d'avoir bombardé un centre de recherche militaire syrien

    En savoir plus

  • SYRIE

    Pour Moscou, Assad perd "de plus en plus" le contrôle du pays

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les armes chimiques syriennes sont toujours en sécurité, selon Israël

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)