Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

FRANCE

Ayrault confirme que la PMA sera au menu du projet de loi sur la famille

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/02/2013

L’ouverture de la procréation médicalement assistée aux couples de lesbiennes sera examinée avant la fin de 2013, une fois que le Conseil d’éthique aura rendu son avis. En parallèle, le texte sur le mariage pour tous est encore débattu à l’Assemblée.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a déclaré, ce lundi, en marge d'une visite à Phnom Penh, qu'il y aurait bien un projet de loi sur la famille incluant la procréation médicalement assistée (PMA) examiné "avant la fin de l'année", mais après l'avis du Conseil d'éthique (CCNE) qui doit intervenir à l’automne.

La veille, Dominique Bertinotti, la ministre déléguée à la Famille, avait également évoqué l’ouverture de la PMA aux couples de lesbiennes en indiquant que l’examen de cette proposition qui divise la classe politique aurait lieu dès le mois de mars. À l’Assemblée, le sujet a occupé les députés tout le week-end bien que la PMA ne fasse pas partie du projet de loi sur le mariage pour tous actuellement débattu au palais Bourbon.

Réagissant aux critiques sur la cacophonie du gouvernement quant aux dates d’examen de ce projet de loi, le président des députés socialistes, Bruno Le Roux, a estimé, sur Europe 1, qu’il ne s’agissait que d’une "péripétie de calendrier".

Jean-François Copé, pour sa part, a voulu voir dans ce changement de calendrier un début de "prise en compte du message de l'opposition, qui est de dire : stop". Selon le président de l’UMP, la mise au point du Premier ministre différant à l'automne, après l'avis du CCNE, l'examen de la PMA, "montre des divisions très intenses entre les ultra de sa majorité et même de son gouvernement, et lui-même", a-t-il estimé.

Longue semaine de travail en vue à l'Assemblée

Quant aux débats en cours à l'Assemblée nationale sur le texte ouvrant le mariage aux homosexuels, Jean-François Copé s'est dit "très frappé de voir la grande tension qui règne dans l'Hémicycle". "Elle me paraît terriblement décalée avec les urgences de notre pays. Nous devons parler d'emplois, de sécurité, de lutte contre les délocalisations et voilà que nous sommes mobilisés, par la volonté du président de la République, sur un texte qui touche les sensibilités, oppose énormément les gens", a-t-il regretté.

Le gouvernement va devoir continuer à affronter, cette semaine, la fronde de l'opposition, après un long week-end de travail et une nuit passée à discuter la question de l'adoption qui va également être ouverte aux couples homos.

L'examen du texte, lui, n'a guère avancé : même si l'article 1er du projet de loi - le plus important - ouvrant le mariage aux couples homosexuels a été voté samedi, l'obstruction développée par les députés UMP n'a pas permis d'aller beaucoup plus avant, les élus commençant à peine l'examen de l'article 2. Celui-ci traite de l'alignement des règles de dévolution du nom de famille entre les filiations biologiques et adoptives.

La séance, qui a été levée à 8h ce lundi, reprendra à 16h alors qu'il reste quelque 3 200 amendements et 12 articles à examiner.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 04/02/2013

  • FRANCE

    L'Assemblée adopte l'article 1er ouvrant le mariage aux personnes de même sexe

    En savoir plus

  • FRANCE

    Débats sur le mariage gay à l’Assemblée : "On a l’impression d’être au cirque"

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Dans la très catholique Espagne, le mariage gay est entré dans les mœurs

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)