Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Maintenant, fais tes prières" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

FRANCE

Ayrault confirme que la PMA sera au menu du projet de loi sur la famille

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/02/2013

L’ouverture de la procréation médicalement assistée aux couples de lesbiennes sera examinée avant la fin de 2013, une fois que le Conseil d’éthique aura rendu son avis. En parallèle, le texte sur le mariage pour tous est encore débattu à l’Assemblée.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a déclaré, ce lundi, en marge d'une visite à Phnom Penh, qu'il y aurait bien un projet de loi sur la famille incluant la procréation médicalement assistée (PMA) examiné "avant la fin de l'année", mais après l'avis du Conseil d'éthique (CCNE) qui doit intervenir à l’automne.

La veille, Dominique Bertinotti, la ministre déléguée à la Famille, avait également évoqué l’ouverture de la PMA aux couples de lesbiennes en indiquant que l’examen de cette proposition qui divise la classe politique aurait lieu dès le mois de mars. À l’Assemblée, le sujet a occupé les députés tout le week-end bien que la PMA ne fasse pas partie du projet de loi sur le mariage pour tous actuellement débattu au palais Bourbon.

Réagissant aux critiques sur la cacophonie du gouvernement quant aux dates d’examen de ce projet de loi, le président des députés socialistes, Bruno Le Roux, a estimé, sur Europe 1, qu’il ne s’agissait que d’une "péripétie de calendrier".

Jean-François Copé, pour sa part, a voulu voir dans ce changement de calendrier un début de "prise en compte du message de l'opposition, qui est de dire : stop". Selon le président de l’UMP, la mise au point du Premier ministre différant à l'automne, après l'avis du CCNE, l'examen de la PMA, "montre des divisions très intenses entre les ultra de sa majorité et même de son gouvernement, et lui-même", a-t-il estimé.

Longue semaine de travail en vue à l'Assemblée

Quant aux débats en cours à l'Assemblée nationale sur le texte ouvrant le mariage aux homosexuels, Jean-François Copé s'est dit "très frappé de voir la grande tension qui règne dans l'Hémicycle". "Elle me paraît terriblement décalée avec les urgences de notre pays. Nous devons parler d'emplois, de sécurité, de lutte contre les délocalisations et voilà que nous sommes mobilisés, par la volonté du président de la République, sur un texte qui touche les sensibilités, oppose énormément les gens", a-t-il regretté.

Le gouvernement va devoir continuer à affronter, cette semaine, la fronde de l'opposition, après un long week-end de travail et une nuit passée à discuter la question de l'adoption qui va également être ouverte aux couples homos.

L'examen du texte, lui, n'a guère avancé : même si l'article 1er du projet de loi - le plus important - ouvrant le mariage aux couples homosexuels a été voté samedi, l'obstruction développée par les députés UMP n'a pas permis d'aller beaucoup plus avant, les élus commençant à peine l'examen de l'article 2. Celui-ci traite de l'alignement des règles de dévolution du nom de famille entre les filiations biologiques et adoptives.

La séance, qui a été levée à 8h ce lundi, reprendra à 16h alors qu'il reste quelque 3 200 amendements et 12 articles à examiner.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 04/02/2013

  • FRANCE

    L'Assemblée adopte l'article 1er ouvrant le mariage aux personnes de même sexe

    En savoir plus

  • FRANCE

    Débats sur le mariage gay à l’Assemblée : "On a l’impression d’être au cirque"

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Dans la très catholique Espagne, le mariage gay est entré dans les mœurs

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)