Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • Budget 2015 : la baisse des dépenses à pas feutrés

    En savoir plus

  • Rentrée des classes meurtrière à Donetsk

    En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

SPORT

Adebayor : "Je ne peux pas faire entraîneur et joueur !"

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 04/02/2013

À l’instar du gardien de but togolais Kossi Agassa, le capitaine des Éperviers, Emmanuel Adebayor, est revenu sur l’élimination du Togo en quart de finale de la CAN face au Burkina Faso. Pour l’attaquant de Tottenham, Didier Six n’a pas aidé !

De notre envoyé spécial à Nelspruit,

Quel est votre première impression ?

Emmanuel Adebayor : Je suis déçu, dégouté, abattu ! On est venu ici avec l’idée de gagner cette CAN, d’aller jusqu’en finale et malheureusement on se fait éliminer par le Burkina. La déception est plus qu’énorme.

Le coaching de Didier Six n’a pas été un atout…

E. A. : Le coach n’a pas été un atout ! Moi, j’étais sur le terrain, donc je ne pouvais pas faire les deux. J’ai essayé de faire de mon mieux, mais c’est vrai que cela ne nous a pas aidés.

Mais bon ce n’est pas le moment de chercher des boucs-émissaires. Le plus important, c’est de rentrer chez nous tranquillement et demain on verra ce que l’on a à se dire.

Et comment vous voyez la suite ? Vous serez toujours présents avec les Éperviers ?

E. A. : Si le Togo s’organise du mieux possible, je serais toujours là. C’est vrai que j’entends à chaque fois : "Il vient, il ne vient pas". Mais c’est parce qu’il y a beaucoup de problèmes. Si les problèmes sont résolus, je serais encore là. Vous avez vu que je donne le meilleur de moi-même. Je parle dans le vestiaire, je suis un leader, je suis capitaine.

Ma carrière internationale ne s’arrête pas là. J’ai fait un quart de finale de CAN, maintenant je pense avoir les qualités pour faire une demi-finale, une finale et pour la gagner. Mais vous savez aussi bien que moi que notre organisation, ce n’est pas trop ça.

Avec ce parcours, le pays, le président de la République, les supporters ont vu ce dont nous étions capables. Maintenant c’est à eux de s’investir pour que l’on s’organise le mieux possible.

Première publication : 04/02/2013

  • FOOTBALL - CAN-2013

    Adebayor : "J’étais prêt à tuer quelqu’un s’il le fallait !"

    En savoir plus

  • SUR FRANCE 24

    VIDEO - Les coulisses de la CAN

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)