Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : les enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

SPORT

Adebayor : "Je ne peux pas faire entraîneur et joueur !"

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 04/02/2013

À l’instar du gardien de but togolais Kossi Agassa, le capitaine des Éperviers, Emmanuel Adebayor, est revenu sur l’élimination du Togo en quart de finale de la CAN face au Burkina Faso. Pour l’attaquant de Tottenham, Didier Six n’a pas aidé !

De notre envoyé spécial à Nelspruit,

Quel est votre première impression ?

Emmanuel Adebayor : Je suis déçu, dégouté, abattu ! On est venu ici avec l’idée de gagner cette CAN, d’aller jusqu’en finale et malheureusement on se fait éliminer par le Burkina. La déception est plus qu’énorme.

Le coaching de Didier Six n’a pas été un atout…

E. A. : Le coach n’a pas été un atout ! Moi, j’étais sur le terrain, donc je ne pouvais pas faire les deux. J’ai essayé de faire de mon mieux, mais c’est vrai que cela ne nous a pas aidés.

Mais bon ce n’est pas le moment de chercher des boucs-émissaires. Le plus important, c’est de rentrer chez nous tranquillement et demain on verra ce que l’on a à se dire.

Et comment vous voyez la suite ? Vous serez toujours présents avec les Éperviers ?

E. A. : Si le Togo s’organise du mieux possible, je serais toujours là. C’est vrai que j’entends à chaque fois : "Il vient, il ne vient pas". Mais c’est parce qu’il y a beaucoup de problèmes. Si les problèmes sont résolus, je serais encore là. Vous avez vu que je donne le meilleur de moi-même. Je parle dans le vestiaire, je suis un leader, je suis capitaine.

Ma carrière internationale ne s’arrête pas là. J’ai fait un quart de finale de CAN, maintenant je pense avoir les qualités pour faire une demi-finale, une finale et pour la gagner. Mais vous savez aussi bien que moi que notre organisation, ce n’est pas trop ça.

Avec ce parcours, le pays, le président de la République, les supporters ont vu ce dont nous étions capables. Maintenant c’est à eux de s’investir pour que l’on s’organise le mieux possible.

Première publication : 04/02/2013

  • FOOTBALL - CAN-2013

    Adebayor : "J’étais prêt à tuer quelqu’un s’il le fallait !"

    En savoir plus

  • SUR FRANCE 24

    VIDEO - Les coulisses de la CAN

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)