Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Algérie : onze soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Plusieurs morts dans une fusillade à Slaviansk, dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps repêchés du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

SPORT

Matchs truqués : démantèlement d'un vaste réseau en Europe

© AFP

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/02/2013

Europol a annoncé avoir mis au jour un vaste réseau criminel accusé d'avoir truqué quelque 380 rencontres de football. Des matchs de Ligue des Champions et de qualification pour la Coupe du Monde seraient concernés.

Une enquête d'Europol d'une ampleur sans précédent a mis au jour l'existence de plusieurs centaines de matches truqués à travers le monde, dont des rencontres de Ligue des champions, mettant en jeu l'intégrité du football.

"Il nous semble clair qu'il s'agit de la plus grande enquête de tous les temps sur des matches truqués présumés", a déclaré le directeur d'Europol Rob Wainwright lundi lors d'une conférence de presse à La Haye, où siège Europol.

Ces trucages, répertoriés à partir de 2008, étaient liés à des paris sportifs. Un cartel criminel basé à Singapour est à la tête de ces opérations. Il a réalisé plus de 8 millions d'euros de bénéfices dans le cadre des matches truqués, pour une mise totale de 16 millions d'euros.

C'est un "cartel criminel sophistiqué et organisé" qui "travaille avec des relais en Europe", a ajouté M. Wainwright, assurant qu'il écrirait au président de l'UEFA Michel Platini pour lui transmettre les résultats de l'enquête, dont le monde du football "devrait prendre bonne note", a-t-il insisté.

L'UEFA a assuré en début d'après-midi que les résultats de l'enquête seraient passés en revue par les "instances disciplinaires compétentes afin que les mesures nécessaires soient prises".

En janvier, Interpol avait mis en garde le monde du football sur le fait que la corruption en son sein aide à financer d'autres activités criminelles comme la prostitution ou le trafic de drogues.

380 matches identifiés


Dans un premier temps, quelque 380 matches truqués ont été identifiés, principalement en Europe, dans lesquels environ 425 arbitres, dirigeants de clubs et joueurs, notamment, sont impliqués, a précisé à l'AFP l'enquêteur en chef de la police de Bochum (Allemagne), Friedhelm Althans.

La plupart des matches truqués ont été joués dans les championnats turcs, allemands et suisses, a précisé Europol, mais d'autres rencontres à travers le monde sont concernées. Sur les 425 suspects, 151 vivent en Allemagne et 66 en Turquie.

Europol a notamment montré les images d'une rencontre internationale entre les "moins de 20 ans" argentins et boliviens en 2010 lors de laquelle un arbitre hongrois avait accordé un penalty plus que litigieux en faveur de l'Argentine lors des prolongations.

Deux rencontres de Ligue des Champions, dont une sur le sol britannique, ont en outre été mises en cause, a précisé M. Wainwright, sans pour autant préciser de quelles rencontres il s'agissait. Quatorze rencontres de qualification pour la Ligue Europa, sont en outre concernées.

Le bénéfice le plus large réalisé par le réseau sur un seul match, 700.000 euros, l'aurait été dans une rencontre du championnat de première division autrichienne opposant le Red Bull Salzbourg à Hartberg. La date n'a pas été précisée.

Hormi ces quelques cas, Europol n'a de fait pas publié la liste des rencontres concernées, restant la plupart du temps très évasif sur les équipes impliquées.

L'enquête a été menée par les autorités allemandes, finlandaises, hongroises, autrichiennes et slovènes en collaboration avec Europol et a été soutenue par huit autres pays européens. Quatorze suspects ont déjà été condamnés, pour un total de 39 ans de prison, mais une centaine d'autres doivent encore comparaître.

300 autres rencontres?


Cette première enquête, désormais close, a révélé qu'environ 300 autres matches auraient été truqués à travers le monde. Ils font l'objet d'une enquête.

M. Althans a mis en garde contre les conséquences d'un tel phénomène: des pertes pour les sociétés de paris sportifs et une atteinte à la crédibilité des clubs, des joueurs et du football en général.

"Des sommes d'argent allant jusqu'à 100.000 euros par match ont été payées en liquide", a assuré M. Althans.

Ralf Mutschke, ancien directeur d'Interpol devenu le M. Sécurité de la Fifa, avait averti le 16 janvier qu'aucune région du monde n'était à l'abri des matches truqués.

La nature internationale du problème est d'ailleurs notamment illustrée par l'affaire impliquant un homme d'affaires singapourien, Wilson Raj Perumal. Son nom avait été cité dans plusieurs affaires de corruption de premier plan, notamment en Afrique du Sud et au Zimbabwe, quand il a été condamné en Finlande en 2011 pour avoir acheté des joueurs du championnat national.

AFP

Première publication : 04/02/2013

  • FOOTBALL

    Mondial 2022 : le Qatar a-t-il triché ?

    En savoir plus

  • HANDBALL

    Nikola Karabatic réintègre l'effectif de Montpellier et les Bleus

    En savoir plus

  • HANDBALL

    Soupçons de paris truqués : les frères Karabatic demandent leur remise en liberté

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)