Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

DÉBAT

L'Allemagne à la rescousse du budget français ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Drame du "cercueil volant" en Côte d'Ivoire et un riche couple sauve des migrants en mer

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

  • Quand les virus mortels fascinent Hollywood

    En savoir plus

  • Justice : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison

    En savoir plus

  • Confusion autour de la tenue du procès de Simone Gbagbo mercredi

    En savoir plus

  • Un présumé terroriste canadien abattu après avoir fauché deux militaires

    En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Kobané résiste à l'EI, le Premier ministre irakien se rend à Téhéran

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Ligue des Champions : à Nicosie, le PSG veut consolider sa première place

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

FRANCE

Des dizaines d'imams au Mémorial de la Shoah à Drancy pour "dénoncer la violence"

© AFP

Vidéo par Roméo LANGLOIS , Julien MUNTZER

Texte par Assiya HAMZA

Dernière modification : 05/02/2013

Après une visite en Israël en novembre, une délégation d'imams a rendu hommage lundi aux déportés juifs de France au Mémorial de la Shoah pour "montrer que l’islam n’a rien à voir avec la haine", selon l'imam de Drancy.

C’est un "symbole fort". Près de 140 imams se sont retrouvés, lundi 4 février en fin d’après midi, au Mémorial de la Shoah à Drancy, en Seine-Saint-Denis. Dans ce lieu "d’éducation", construit en face du camp d’internement du même nom, la délégation a rendu hommage aux 70 000 juifs déportés en Allemagne entre 1941 et 1944. "On veut montrer que l’islam n’a rien à voir avec la haine. Il faut dénoncer la violence, celle des nazis hier, celle des terroristes aujourd’hui", a affirmé au journal "Le Parisien" Hassen Chalghoumi, imam de Drancy , à l’origine de cette visite avec l’écrivain Marek Alter.

Surnommé "l’imam juif" par ses détracteurs, Hassen Chalghoumi, également président de la Conférence des imams de France, n’a cessé de multiplier les initiatives en faveur du rapprochement entre les communautés musulmane et juive ces derniers mois.

Le 11 novembre 2012, une délégation de 17 imams avait effectué une visite officielle en Israël et dans les Territoires palestiniens toujours pour délivrer un message de paix. “Notre but est de dire que le conflit israélo-palestinien est politique et non religieux. Avec cette action, nous voulons couper court aux tensions qui fragilisent le 'vivre ensemble' ici en France, en refusant toute forme de transposition du conflit dans notre pays,” avait alors expliqué l’imam de la mosquée de Drancy.

Des imams français en Terre sainte

 

Se démarquer de "l’acte isolé" de Mohamed Merah

Au cours de cette visite, la délégation s’était également recueillie sur les tombes des victimes de Mohamed Merah, assassinées le 19 mars à l’école juive d’Ozar Hatorah à Toulouse et enterrées en Israël. "Malheureusement, côté israélien, beaucoup pensent que les musulmans de France détestent les juifs, qu'il y a de l'antisémitisme. Notre voyage prouve que ça n'a rien à voir avec l'islam" et qu'il s'agit "d'actes isolés", avait alors martelé l'imam de Drancy.

En juin 2012, l’imam Chalghoumi s’était déjà rendu au mémorial Yad Vashem à Jérusalem. "Ce n’est pas [seulement] l’histoire du peuple juif, c’est notre histoire à tous, avait alors déclaré le président de la conférence des imams de France. En protégeant cette histoire, nous protégeons l’histoire des minorités".

Des responsables de tous les grands cultes religieux - coptes, juifs, protestants, catholiques – ont été conviés à cette visite à Drancy, suivie d'un dîner au Centre culturel de Drancy, en présence du ministre de l'Intérieur en charge des Cultes, Manuel Valls.

Première publication : 04/02/2013

  • PROCHE-ORIENT

    Des imams français prônent la paix en Israël et dans les Territoires palestiniens

    En savoir plus

  • LIVRES

    Scènes d’islamophobie ordinaire à la française

    En savoir plus

  • RELIGION

    Hausse "inquiétante" des actes islamophobes en France en 2012

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)