Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fin de règne au Burkina Faso

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Coup d'état au Burkina Faso

En savoir plus

DÉBAT

Violences au Burkina Faso : vers un nouveau coup d'état ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise au Burkina Faso : l’état de siège déclaré (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Inès Boujbel, PDG de Deyma

En savoir plus

POLITIQUE

Drame de Sivens : Placé dénonce "l’absence absolue d’empathie" du gouvernement

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de servir du drame de Sivens

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

EUROPE

Attentat en Bulgarie : le Hezbollah pointé du doigt

© Photo AFP

Vidéo par Natacha VESNITCH

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/02/2013

Les autorités bulgares ont annoncé, mardi, que deux suspects liés au Hezbollah libanais étaient impliqués dans l'attentat de Bourgas (est du pays), perpétré en juillet 2012. Six personnes avaient été tuées, dont cinq touristes israéliens.

Selon le ministère de l’Intérieur bulgare, le Hezbollah serait derrière l’attentat anti-israélien qui a touché le pays, le 18 juillet 2012. Ce jour-là, outre le kamikaze, six personnes ont été tuées – cinq touristes israéliens et leur chauffeur bulgare - et une trentaine blessées, à l’aéroport de Bourgas, une ville balnéaire dans l’est du pays.

"Il y a des informations concernant des financements et une appartenance au Hezbollah de deux personnes, dont l'auteur de l'attentat", a déclaré à la presse le ministre de l'Intérieur, Tsvetan Tsvetanov. Il a ajouté que ces personnes "possédaient des passeports de l'Australie et du Canada" et "vivaient sur le territoire libanais depuis 2006 et 2010".

Depuis le jour de l'attentat, Israël accuse l'Iran d'en être le commanditaire, et le Hezbollah, l'exécutant, ce que Téhéran nie. Le Hezbollah n’a en revanche pas réagi aux accusations, également formulées à l’époque par des agences américaines.

Israël et la Maison Blanche appellent l'Europe à agir

Les autorités bulgares ont préféré la prudence en refusant de pointer du doigt le mouvement chiite libanais avant de disposer de preuves. Mi-janvier, le ministre bulgare des Affaires étrangères, Nikolai Mladenov, a effectué une visite inopinée en Israël pour tenir les dirigeants israéliens informés de l'avancée de l'enquête.

Netanyahu : "L'attaque en Bulgarie n'était qu'un exemple parmi d'autres"

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a réagi en appelant l'Union européenne à "tirer les conclusions quant à la vraie nature du Hezbollah" chiite libanais. "L'attaque de Bourgas était une attaque sur le sol européen contre un État membre de l'Union européenne. Nous espérons que les Européens vont tirer les conclusions qui s'imposent", a-t-il déclaré, selon un communiqué de son bureau, en référence à la demande d'Israël à l'UE d'inscrire le Hezbollah sur sa liste des "organisations terroristes".

La Maison Blanche a également appelé l'Europe à agir face à la menace du Hezbollah. Le conseiller spécial du président Barack Obama pour la lutte antiterrorisme, John Brennan, probable futur chef de la CIA, a demandé aux pays européens de prendre "des mesures préventives" pour mettre au jour les infrastructures du Hezbollah ainsi que ses réseaux opérationnels et financiers.

Le Liban prêt à coopérer

De son côté, le Premier ministre libanais, Najib Mikati, a annoncé que son pays allait coopérer avec Sofia "pour élucider" les circonstances de l'attentat. "Le Liban, certain que les autorités compétentes en Bulgarie vont procéder à une évaluation sérieuse des résultats de l'enquête, affirme sa disposition à coopérer avec l'État bulgare pour élucider les circonstances" de l'attentat, a-t-il affirmé dans un communiqué.

"Le Liban souligne la relation étroite qui le lie à l'État bulgare et les États de l'Union européenne, et son attachement à la sécurité de la Bulgarie et de tous les États de l'UE, et son souhait de maintenir ces bonnes relations et de les développer", ajoute le texte.

Le Premier ministre libanais explique aussi avoir "réaffirmé l'importance de développer nos relations bilatérales, lors d'une récente visite couronnée de succès au cours de laquelle nous avons perçu auprès des responsable bulgares le souci de maintenir de bonnes relations avec le Liban".

Avec dépêches

Première publication : 05/02/2013

  • BULGARIE

    L'identification du kamikaze de l'attentat anti-israélien progresse

    En savoir plus

  • BULGARIE

    Attentat anti-israélien : les autorités privilégient la piste d'un kamikaze

    En savoir plus

  • BULGARIE

    Explosion mortelle d'un bus transportant des touristes israéliens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)