Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU se réunit en urgence

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois juifs"

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

FRANCE

Coup de filet dans les milieux islamistes radicaux en région parisienne

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/02/2013

Trois Franco-Congolais et un Malien ont été interpellés en région parisienne dans le cadre d'une enquête sur une filière de djihadistes vers le Sahel, ce mardi. Ils étaient suivis par la DCRI depuis plusieurs mois, selon Manuel Valls.

Quatre personnes, trois Franco-Congolais et un Malien, ont été interpellées mardi matin en région parisienne dans le cadre d'une enquête sur une filière de jihadistes vers le Sahel, a-t-on appris de sources concordantes.

Menée par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), cette opération est liée à "l'arrestation d'un individu il y a quelques mois" à la frontière entre le Niger et le Mali, a indiqué le ministre de l'Intérieur Manuel Valls sur BFMTV et RMC.

Déclarations de Manuel Valls sur BFM TV et RMC le 5 février



Menée par le juge antiterroriste Marc Trévidic, cette enquête porte sur une filière d'acheminement de jihadistes vers le Sahel, a indiqué une source policière. Trois Franco-Congolais et un Malien ont été interpellés en région parisienne, a-t-on ajouté sans plus de précision.

Manuel Valls a mis en garde les candidats français au jihad, estimant que les services en avaient recensé "plusieurs dizaines en Syrie" et "quelques individus au Sahel".

"Il y a probablement une poignée de Français qui sont au Sahel" et "deux ont été arrêtés au cours de ces derniers mois" alors qu'ils voulaient se rendre au Sahel pour combattre, celui qui a conduit à l'opération de mardi "et un autre au Mali".

Cela fait plusieurs mois que cette filière est suivie", a-t-il dit.

Entretien avec Marc Trévidic, juge d'instruction antiterroriste



S'il n'y a pas eu "de menace directe" d'attentat depuis le début du conflit au Mali, "la police française, les services de renseignement sont sur le qui-vive", a-t-il dit, rappelant le démantèlement fin 2011 de la cellule de Cannes/Torcy, soupçonnée d'avoir voulu organiser une filière de jihadistes et d'avoir commis l'attentat contre un commerce juif de Sarcelles en septembre.

Le ministre de l'Intérieur a également prévenu que "d'autres expulsions" d'imams radicaux étaient prévues.

Lundi soir, devant 100 imams au Mémorial de la Shoah de Drancy, Manuel Valls a de nouveau mis en garde contre l'islamisme radical, estimant que dans un certain nombre de quartiers, où la misère, le chômage et l'échec scolaire se sont imposés", les autorités avaient "laissé progressivement s'installer un autre ordre que la République".

AFP

Première publication : 05/02/2013

  • FRANCE

    Coup de filet dans les milieux islamistes en France

    En savoir plus

  • MALI

    Nord-Mali : "La présence de l'armée française semble encore indispensable"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)