Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'accord de libre-échange transpacifique en danger

En savoir plus

FOCUS

En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Nouveaux objets intelligents

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Valls prêt à lâcher du lest

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 1)

En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • En images : le "fail" de la police de New York sur Twitter

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Real Madrid – Bayern Munich, duel de géants en demi-finale

    En savoir plus

  • En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

  • "24 jours" : le film choc d'Arcady sur le meurtre antisémite d'Ilan Halimi

    En savoir plus

  • France : le prix de la pierre, un boulet pour la croissance ?

    En savoir plus

  • Les islamistes du Mujao annoncent la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

    En savoir plus

  • Le Fatah et le Hamas retournent à la table des négociations à Gaza

    En savoir plus

  • Cette saison, les guides népalais ne graviront pas l'Everest

    En savoir plus

  • Fin de l'incendie de Valparaiso : près de mille hectares détruits

    En savoir plus

  • L'opposant russe Alexeï Navalny reconnu coupable de "diffamation"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Malala veut mettre à profit sa nouvelle vie pour "aider les autres"

© AFP

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/07/2013

Soignée au Royaume-Uni, la jeune Pakistanaise victime d'une tentative d'attentat des Taliban en octobre dernier a, pour la première fois, pris la parole publiquement. Recommandée pour le prix Nobel de la paix, elle assure que son combat continue.

Malala Yousafzai, la jeune Pakistanaise rescapée miraculeusement d'un attentat des talibans, assure qu'elle va "mieux de jour en jour", et promet de continuer son combat pour l'éducation des filles qui lui a valu d'être prise pour cible, dans une vidéo diffusée lundi.

"Aujourd'hui vous pouvez voir que je suis vivante. Je peux parler, je peux vous voir, je peux voir tout le monde et je vais mieux de jour en jour", déclare l'adolescente de 15 ans qui s'exprime pour la première fois en direction du public, coiffée d'un châle traditionnel.

La vidéo a été tournée avant qu'elle ne subisse une opération de la boîte crânienne samedi dernier au Queen Elizabeth Hospital de Birmingham (centre de l'Angleterre), un centre spécialisé dans le traitement des soldats blessés en Afghanistan, où elle a été admise à la mi-octobre après l'attentat qui a failli lui coûter la vie.

Dans l'enregistrement, l'adolescente s'adresse d'une voix posée mais résolue aux milliers de personnes qui lui ont adressé des messages de soutien, ont prié pour son rétablissement et salué son engagement.

"En raison de toutes les prières, Dieu m'a donné une nouvelle vie, une seconde vie. Et je veux servir. Je veux servir les autres. Je veux que toutes les filles, tous les enfants, bénéficient d'une éducation", proclame-t-elle, les mains jointes.

L'adolescente rappelle la création d'un fonds à son nom, ayant pour objectif de défendre le droit universel à l'éducation, pas uniquement au Pakistan. Il a reçu de nombreux dons ces derniers mois, tandis que des admirateurs la recommandaient pour le prix Nobel.

Malala a quitté provisoirement l'établissement hospitalier le 3 janvier pour poursuivre sa rééducation au domicile temporaire de sa famille, en Grande-Bretagne.

Elle a subi samedi une double opération de la boîte crânienne pendant près de cinq heures.

"Les deux opérations ont été un succès et Malala se remet maintenant à l'hôpital", a indiqué dimanche une porte-parole du Queen Elizabeth Hospital.

La première intervention devait consister à forer son crâne afin d'y insérer une plaque en titane sur mesure. La seconde visait à installer un micro appareil auditif, une balle ayant détruit son tympan gauche et les os servant à l'audition.

Son complet rétablissement pourrait prendre encore de "15 à 18 mois", ont indiqué les médecins.

Malala avait été atteinte d'une balle à la tête lors d'une attaque des talibans contre l'autocar scolaire qui la transportait le 9 octobre 2012, dans la vallée de Swat (nord-ouest du Pakistan). Les talibans voulaient la punir pour son engagement en faveur du droit des jeunes filles à aller à l'école.

AFP

Première publication : 05/02/2013

  • PAKISTAN

    Des milliers de personnes réclament le prix Nobel de la paix 2013 pour Malala

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Malala, la blogueuse pakistanaise, soignée en Grande-Bretagne

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Malala, blogueuse de 14 ans, prise pour cible par les Taliban pakistanais

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)