Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Des soldats russes sur le pied de guerre à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

FRANCE

Mariage pour tous : la valse des petites phrases à l'Assemblée

©

Texte par Aude MAZOUÉ

Dernière modification : 06/02/2013

Les députés français discutent depuis le 29 janvier le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels. Petites phrases assassines et passes d'armes se sont invitées dans le débat. Florilèges.

L’issue du débat est pourtant connue. La loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples homosexuels sera adoptée. Cette perspective n’empêche pas pour autant les députés français de se livrer à une véritable guerre des mots. Entre lyrisme et mesquinerie, tous les coups semblent permis. Retour sur les meilleurs moments qui ont agité l’Hémicycle depuis une semaine.

"Triangle rose" et "triangle noir"

Le climat était électrique lundi 4 février. En utilisant les expressions "triangle rose" et "triangle noir", le député UMP Élie Aboud s'est attiré la colère de la garde des Sceaux. Christiane Taubira a regretté que des allusions aux symboles utilisés par le régime nazi entrent dans le débat. Le chef de file des députés UMP Christian Jacob, a, pour sa part, jugé l'intervention de la ministre "indigne", lui rappelant que c'était un député PS qui avait le premier évoqué la semaine dernière le "triangle rose".

"Français normaux"

Deux jours plus tôt, samedi à 2 heures du matin, un clash avait opposé le député UMP Alain Leboeuf qui avait fait référence aux "Français normaux", déclenchant un tollé à gauche, en particulier de la part du socialiste Bernard Roman qui lui a fait signe de se taire d'un geste jugé "inacceptable" par Christian Jacob.

Accrochage entre Alain Leboeuf (UMP) et Bernard Roman (PS) sur les "Français normaux"

Fou rire de Christiane Taubira

Les échanges, parfois violents, ont parfois connu des moments de grâce. La ministre, parfois jugée un peu sèche, a été prise d'un fou rire alors qu'elle répondait à la question d'un député UMP Philippe Gosselin qui venait d'employer l'expression "petits bouts".

 

Fou rire de Chritiane Taubira en assemblée

Rappels à l'ordre et tricheries

Dans le chaudron parlementaire, accusations de tricheries et rappels à l'ordre se sont multipliés. Dans la nuit de dimanche à lundi, le président du groupe UMP, Chistian Jacob, a rappelé ses confrères au règlement pour que cesse la "triche". L'élu de Seine-et-Marne a accusé les députés de la majorité socialiste de se servir de plusieurs boîtiers au cours des votes. Une remarque qui n'est pas passée inaperçue car le président de l'Assemblée, Claude Bartolone, n'a pas manqué de rappeler aux députés "de n'appuyer que sur le bouton de son boîtier."

Le député Christian Jacob rappelle la règle du vote en assemblée


"Vous auriez pu me traiter de pédé"

Vendredi 1er février, tard le soir, le ton est sérieusement monté entre le député écologiste Sergio Coronado et Christian Jacob. Le premier a reproché au second de l'avoir taxé d'"hystérique" et lui a lancé : "vous auriez pu être plus franc et me traiter de pédé".

Sergio Coronado, député EELV, revient sur le terme "hystérie"

Le député UMP Hervé Mariton a aussitôt joué la carte de l'apaisement, se défendant de toute tentation de "personnalisation du débat" et récusant toute "injure" envers le député écologiste.

Le retour des pains au chocolat

Après une nuit blanche passée à l'Assemblée nationale, Christian Jacob a pris la parole au petit matin pour annoncer l'arrivée... des pains au chocolat ! Le clin d'œil au tollé que la viennoiserie avait valu à Jean-François Copé, n'a pas manqué de susciter l'hilarité de l'ensemble des députés éprouvés.

Christian Jacob annonce l'arrivée des pains au chocolat

En son temps déjà, le Pacs avait cristallisé les passions dans l'hémicycle. En 1998, les députés s'empoignaient autour du pacte civil de solidarité.  L'opposition brandissait des arguments similaires à ceux d'aujourd'hui : la défense des valeurs de la famille et la stabilité de l'enfant.

Première publication : 05/02/2013

  • FRANCE

    Ayrault confirme que la PMA sera au menu du projet de loi sur la famille

    En savoir plus

  • FRANCE

    Débats sur le mariage gay à l’Assemblée : "On a l’impression d’être au cirque"

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'Assemblée adopte l'article 1er ouvrant le mariage aux personnes de même sexe

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)